Peugeot e208 borne électrique
Crédit photo : Peugeot

Rouler en électrique, un choix déjà plus économique en 2021 !

Parce que les voitures électriques constituent une alternative très différente aux voitures thermiques, il est souvent compliqué de comparer le coût de possession respectif. C’est pourtant à cet exercice périlleux que s’est essayée l’association de consommateurs UFC Que choisir. Résultat, le coût d’usage et de détention d’une voiture électrique est bien plus attractif dans de nombreux cas.

Le coût total de détention d’une voiture électrique plus attractif

Au travers d’une étude menée dans neuf pays de l’Union Européenne par le cabinet de conseil Element Energy, on peut découvrir que le coût total de détention d’un véhicule électrique est très attractif. Ce coût, qui se détermine en retranchant au prix d’achat le prix de revente ainsi qu’en déduisant les éventuels bonus et malus, l’énergie consommée, les frais d’assurance et d’entretien, est en faveur des voitures à zéro émission.

C’est en tout cas la conclusion pour une étude théorique avec une durée de vie de 16 ans pour le véhicule, trois propriétaires successifs et 214 000 km parcourus.

En prenant l’exemple d’une berline compacte comme c’est le cas d’une Peugeot 308, l’étude a calculé un coût total de détention de 64 600 € pour une voiture électrique sur sa durée de vie (16 ans) en France. Un chiffre qui grimpe à 84 700 € pour une voiture essence ! L’hybride reste une alternative avec un coût total sur la même durée de 79 900 €, et même 75 100 € pour un véhicule hybride rechargeable branché très fréquemment. Le diesel reste en ce qui concerne les voitures du segment des compactes la motorisation la plus économique sur la durée avec un coût total de 76 400 €.

Le faible coût total de l’électrique dopé par le bonus écologique

Pour comprendre cet avantage à l’usage et à l’achat qui favorise la voiture électrique, il faut s’intéresser à deux notions. Tout d’abord, le coût de l’énergie qui, en France, est largement en faveur des voitures électriques. En moyenne, le coût de l’énergie est 73 % plus faible pour les voitures électriques en comparaison avec les voitures essence.

En parallèle, ce sont aussi les aides à l’achat et notamment le système du bonus écologique désormais affiché à 6 000 € qui permettent de réduire le coût total de détention d’un véhicule électrique sur sa vie. L’étude le démontre largement : sans ce dispositif d’aide proposé par le gouvernement, la voiture électrique ne serait pas rentable immédiatement.

L’étude possède des limites. En effet, le coût attribué à l’énergie pour recharger un véhicule électrique est basé sur le tarif résidentiel de l’électricité en France. Pourtant, le prix exigé sur les bornes de recharges publiques est plus élevé. L’étude est également incomplète, ne tenant pas compte des éventuelles pannes mécaniques, qui sont ici tout simplement ignorés. « L’entretien est généralement plus fréquent pour les moteurs à essence et moins fréquent pour les véhicules électriques peut-on lire dans l’étude. Toutefois, les véhicules électriques sont actuellement plus chers que les moteurs à combustion interne et requièrent des pièces plus spécifiques, cette différence est donc compensée : les coûts d’entretien globaux sont similaires ».

Si la voiture électrique surclasse l’hybride rechargeable, le diesel mais aussi l’essence, ce sont les véhicules à hydrogène qui occupent la toute dernière place. C’est le prix d’achat de cette technologie qui plombe le coût total nécessaire pour rouler avec cette énergie propre.

Au sujet des voitures électriques et hybrides, vous pouvez lire notre article complet : « Les habitudes des utilisateurs de voitures électriques et hybrides rechargeables ».

Partager l'article

2 commentaires pour “Rouler en électrique, un choix déjà plus économique en 2021 !

  1. merci les écolos !!! ils veulent nous obliger à acheter ce genre de bagnoles, tout en voulant fermer les centrales pour produire l’électricité, et dans quelque temps nous coller une nouvelle taxe pour la pollution engendrée par les battries usagées non recyclables dont on ne sait pas quoi faire !!! bravo…

  2. Sincèrement, faire 214 000 km sur 16 ans avec une voiture électrique sans ajouter le cout de remplacement des batteries cela me parait pas très crédible. Ou finir avec des batteries qui ont au final 50 km d’autonomie. Sans compter la décote d’un véhicule qui a une technologie naissante et qui va décôter très rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut