Renault Captur II 130ch intens

[Vidéo] Essai Renault Captur 2 1.3i 16V TCe 130ch Intens : la nouvelle référence dans le monde des petits SUV

Si la voiture la plus vendue en France par Renault est la Clio, le deuxième modèle le plus commercialisé est le Captur. Le petit SUV, basé sur la plateforme technique de la Clio récemment renouvelée, arrive dans une deuxième génération. Le Captur 2, qui mesure 4,23 m de long, est désormais comparable au Volkswagen T-Roc, et non plus au T-Cross. La partie avant évolue avec la signature lumineuse et le fameux C intégré aux feux avants. L’arrière change radicalement par rapport à la première génération, l’effort en matière de design est notable. La gamme essence se compose de blocs essence déclinés en 130 et 155 chevaux avec une boîte manuelle ou une boîte automatique EDC. En diesel, la gamme de moteurs propose des puissances de 95 et 115 chevaux. En 2020, des versions hybrides et hybrides rechargeables arriveront. En attendant, nous essayons un modèle cœur de gamme : la version essence 130ch en finition Intens, le troisième niveau de finition sur quatre possibles.

Une montée en gamme à bord du Renault Captur 2

À l’intérieur, tout change radicalement par rapport au premier Captur avec une planche de bord reprise de la Clio 5, et une nette augmentation de la qualité perçue. Il s‘agissait d’un point faible du premier Captur. On retrouve des plastiques moussés sur la partie supérieure de la planche de bord, contrairement aux T-Roc et T-Cross. Ce Captur 2 possède un équipement particulièrement bien mis en valeur avec l’écran de 9,3 pouces, en option sur cette finition. Il est de 7 pouces en série.

On découvre également le combiné d’instruments entièrement numérique, lui aussi optionnel à ce niveau de finition, et personnalisable via les modes de conduite. Comme sur les Clio, on retrouve les commandes de climatisation automatiques récupérées sur le Duster, mais l’effet reste flatteur.

L’équipement de sécurité fait un bond en avant et on retrouve les dernières aides à la conduite, même si la surveillance des angles morts n’est pas en série à ce niveau de gamme. Les touches de couleur orange égayent l’intérieur et apporte un peu plus de chaleur. Elles sont cependant en option, avec un pack réservé à la finition Intens.

À l’arrière, le Captur 2 conserve la banquette coulissante et l’habitabilité progresse pour accueillir sans problème deux adultes, avec un très bon espace aux jambes. La garde au toit est un peu limite pour les plus grands.

Renault annonce plus de 500 dm3 pour le coffre. Un chiffre qui serait le meilleur de la catégorie mais qui nous paraît bien optimiste. Le plancher modulable en hauteur reste un atout, de même que la banquette coulissante.

130 ch, essence : le meilleur moteur pour un petit SUV ?

À bord de ce Captur deuxième génération, dans sa version 130 chevaux essence, il faut avouer que l’ensemble est réussi. On retrouve du couple avec 240 Nm et, sur cette version, le moteur s’avère doux à l’utilisation et assez agréable dans l’ensemble.

Le Captur n’est pas très lourd (un peu plus de 1 200 kg) et les performances sont largement suffisantes avec un peu plus de 10 secondes pour le 0 à 100 km/h. Petit bémol avec la boîte de vitesses : les rapports sont longs dès le troisième rapport… Ce mauvais étagement ne suffit pas à étouffer la bonne volonté de ce moteur. Pour la partie châssis, on reprend la base de la Clio 5. Une base qui apporte bien plus de dynamisme que le premier Captur, à l’époque trop typé confort.

Avec des roues de 18 pouces, ce Captur garde un très bon niveau de confort. L’ensemble est mieux maintenu que par le passé, et on note moins de mouvements de caisse, moins de roulis ou de tangage. Un bien meilleur dynamisme est à noter, ce qui est beaucoup plus agréable. Dans l’ensemble, le compromis est en progrès et il nous tarde de voir ce que va donner, à ce sujet, le 2008.

Tous les blocs 1,3i sont bien placés en matière d’émission ou de consommation, mais nous n’avons pas pu effectuer nous-mêmes les mesures. On a hâte de pouvoir essayer les versions hybride et hybride rechargeable de ce Captur II.  Côté tarifs, le Captur débute en entrée de gamme essence et diesel respectivement à 18 600 et 23 200 €. Notre modèle d’essai est lui facturé 24 600 € avec sa boîte manuelle, et 26 400 € en choisissant la boîte de vitesses automatique EDC7. Une augmentation, certes, par rapport à la génération précédente mais qui s’accompagne d’une nette hausse des prestations, tant en qualité de présentation qu’en équipements et en agrément de conduite. La Clio est devenue l’une des références de sa catégorie à bien des égards, et ce Captur en fait de même.

Partager l'article

Un commentaire pour “[Vidéo] Essai Renault Captur 2 1.3i 16V TCe 130ch Intens : la nouvelle référence dans le monde des petits SUV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut