Essai Jeep Renegade

[Vidéo] Essai Jeep Renegade : l’appel du 3 cylindres pour un petit-SUV encore plus abordable

Voilà, c’est fait, Jeep équipe pour la première fois un de ses véhicules avec un bloc moteur à trois cylindres. Il s’agit du Jeep Renegade – restylé en 2018 – qui s’offre ainsi une déclinaison d’entrée de gamme à moins de 20 000 €. A quoi faut-il s’attendre pour ce tarif ?

Le plus petit SUV de la gamme Jeep toujours aussi séduisant

Avant de nous intéresser à la partie moteur, qui constitue la nouveauté de la version que nous avons pu essayer (Jeep Renegade 1.0 GSE T3 120ch Limited), un mot sur le design global du Renegade. Arrivé en 2014, puis disposant d’une phase II depuis 2018, le plus petit SUV de la gamme Jeep possède toujours un charme ravageur.

Proche d’un Renault Captur ou d’un Peugeot 2008 en matière de mensurations, le Renegade possède l’avantage d’avoir un dessin bien particulier et se démarque au premier regard. Les retouches sur la face avant, avec feux ronds diurnes à LED, soulignent son regard.

À bord, le design est lui aussi tout autant original. En agrémentant le véhicule de sièges électriques et d’un toit ouvrant (deux options), on dispose d’un bel intérieur lumineux et qui invite à prendre la route. À l’arrière, de la place pour les passagers, même grands. La taille du coffre déçoit un peu, et c’est dans l’ensemble le manque d’originalité et de modularité que l’on retient. On est ici dans le classique et le fonctionnel.

Notre essai vidéo

Un 3 cylindres essence de 1 litre 120ch sous le capot

Jusqu’ici composée uniquement de moteurs à quatre cylindres turbocompressés, avec une puissance pouvant varier de 120 à 180 ch en essence et 120 à 170 ch en diesel, la gamme se voit désormais complétée par un moteur à trois cylindres d’une puissance de 120 ch à 5 750 tr/min et 190 Nm à 1 750 tr/min. On retrouve la boîte mécanique à 6 rapports pour profiter de cette puissance. Est-ce suffisant ? Au démarrage, on reconnaît instantanément l’origine de la mécanique mais l’insonorisation est bonne. Ni bruit exagérément présent ni vibrations. Ce moteur a 3 cylindres à l’avantage d’être discret. Et c’est peut-être tout.

Les performances qu’il offre ne sont pas folles, la faute à un poids à vide élevé (plus de 1,3 t). Pire, le moteur est nettement desservi par la commande de boite lente. Les rapports sont très courts et demandent d’être en permanence en train de jouer avec le levier de vitesse, pas très agréable. Si encore on y trouvait du plaisir, on pourrait lui pardonner, mais le 0 à 100 km/h est couvert en plus de 11 secondes. Le pire, c’est que la consommation est également importante. Cerise sur le gâteau, le Jeep Renegade 1.0 GSE T3 120ch Limited que nous avons essayé est soumis au malus écologique.

Ce Jeep Renegade à 3 cylindres possède un atout : son prix. L’entrée de gamme débute à moins de 20 000 €. En version 1.0 GSE T3 120ch Limited, on passe le cap des 26 000€ (hors option). Il s’agit là d’un prix canon, meilleur à motorisations et équipements équivalents qu’un Hyundai Kona, un Opel Crossland X ou encore un Renault Captur.

Est-ce que cela sera suffisant pour que les automobilistes soient séduits ? Et vous que pensez-vous de cette version du Jeep Renegade 3cylindres ?

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut