Essai Volvo S60 2.0i T8 hybride

Essai Volvo S60 2.0i T8 hybride 405ch Polestar Engineered : match difficile face à la BMW 330e

La nouvelle Volvo S60, qui en est désormais rendue à sa troisième génération, repose sur la même plateforme que les XC60, XC90, S90, V90 et V60. Avec ses 4,77 m de long, elle se présente comme une concurrente directe de la Volkswagen Passat en matière de gabarit. Mais sa rivale la plus directe est sans conteste la BMW 330e. Nous essayons aujourd’hui la version hybride rechargeable essence. À noter que cette Volvo n’existe pas en diesel, une première pour la marque. Désignée comme étant une T8 Polestar Engineered, cette S60 dispose d’une optimisation moteur pour gagner un peu de puissance en passant de 390 à 405 chevaux, d’où le badge T8. Le nom « Polestar Engineered » désigne, lui, la finition avec des jantes spécifiques, des freins Brembo, des suspensions Ohlins, une barre anti-rapprochement et des éléments spécifiques dans l’habitacle.

S60 Polestar Engineered : le salon roulant

 

À bord de la Volvo S60 T8 Polestar Engineered, on remarque tout de suite des différences en comparaison avec une version « classique ». Évoquons, par exemple, les ceintures de sécurité jaunes, spécifiques à cette Polestar, le volant chauffant et le système audio haut de gamme. Tous ces éléments se retrouvent en série, alors qu’ils sont en option sur toutes les autres finitions.

 

Petit bémol à signaler, il faut obligatoirement se contenter d’un intérieur sombre alors que d’autres finitions autorisent un intérieur clair plus chaleureux. Pour le reste, on retrouve une planche de bord très bien présentée, gainée d’un similicuir qui fait bon effet. L’équipement est très complet, surtout en matière d’aides à la conduite où Volvo excelle toujours. Cette S60 fait clairement partie des familiales premium et joue dans la même catégorie que les BMW Série 3, Audi A4 ou Mercedes Classe C.

 

Toutes les concurrentes que nous venons de citer sont battues en ce qui concerne l’habitabilité aux places arrière. La S60 fait d’ailleurs mieux que des modèles encore plus grands comme les BMW Série 5, Audi A6 et Mercedes Classe E. Évidemment, cette place gagnée pour les occupants est grignotée ailleurs. Le coffre s’avère relativement petit pour la catégorie, tout en restant supérieur à celui d’une BMW 330e hybride rechargeable également.

 

Une puissance importante mais un poids trop élevé

 

405 ch dans une Volvo S60, voilà qui permet de réaliser le 0 à 100 km/h en un peu moins de 6 secondes (26 secondes pour le 1 000 mètres départ arrêté). Il s’agit d’un bon résultat, mais la BMW 330e est à peine à 0,5 seconde d’écart pour le 1 000 mètres départ arrêté alors qu’elle fait moins de 300 ch. Comment expliquer cette différence de performance ? À cause du poids !

 

La Volvo S60 T8 dépasse les 2 tonnes, ce qui fait beaucoup pour une familiale. La sportivité n’est donc pas réellement au rendez-vous, et il faut relativiser les performances qui, sur le papier, paraissent élevées. Cette version Polestar Engineered avec les amortisseurs Ohlins est agréable, précise et rigide. L’amortissement est bien contrôlé, mais on sent le poids. La S60 est à considérer comme un véritable salon roulant et non comme une pure sportive. Mention spéciale pour le freinage Brembo de cette version car la puissance de freinage est très bonne. À 130 km/h, les distances d’arrêt sont impressionnantes !

 

La version idéale n’est peut-être pas cette déclinaison Polestar Engineered qui oscille entre confort et sportivité, sans véritablement parvenir à trancher. La finition Inscription Luxe, avec sa suspension un peu plus souple et des roues moins grandes que celles de 20 pouces, nous paraît plus adaptée pour cette S60.

 

Côté consommations, il est toujours difficile de tirer des conclusions avec une hybride rechargeable. Plus vous la branchez souvent, moins vous consommez. Nos mesures indiquent une autonomie 100 % électrique de 31 km, contre 50 km à la BMW 330e, toujours selon nos mesures. Là encore, il s’agit d’une grosse différence et d’une autre déception pour la Volvo. Quant à la consommation d’essence, elle varie de 0 à 9 litres selon nos mesures et l’état de la batterie.

 

La Volvo S60 T8 débute à 60 000 € et notre modèle d’essai monte à 68 000 € hors option. La préparation moteur seule, sans la finition Polestar Engineered, coûte 990 €. Cette S60 T8 est beaucoup plus chère qu’une BMW 330e mais l’équipement est très complet. Sachez que cette Volvo S60 T8 sera concurrencée fin 2020 par une française, la Peugeot 508 Sport Engineered, qui affichera environ 400 ch également.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut