ID.3 and ID.Charger
Crédit Photo : Volkswagen

ID.3 R : une déclinaison sportive pour la petite compacte électrique

Les déclinaisons sportives se raréfient dans les gammes des constructeurs. L’époque n’est pas à l’ajout de chevaux sous le capot. Nous vivons probablement les dernières années des voitures sportives à essence survitaminées. Signe des temps, la Volkswagen ID.3, emblématique de la transition vers l’électrique, va avoir le droit à une déclinaison sportive ! Un premier aperçu de ce que seront les « GTI » de demain ?

ID.3 R, une déclinaison indispensable ?

Volkswagen compte vendre 10 000 à 12 000 ID.3 en France en 2021. Au début du mois d’octobre, le constructeur avait déjà engrangé 1 500 commandes pour 1 000 voitures livrées. Des débuts impressionnants ? Chaque nouvelle voiture, notamment sur le segment actuellement en vogue de l’électrique, bénéficie d’un effet de « boost » au lancement. Mais cet engouement sera-t-il durable ? Pas certain.

Toujours soucieux du sujet de l’autonomie, inquiets du réseau de recharge encore insuffisant et freinés par le prix souvent élevé de ces nouvelles voitures électriques, les acheteurs sont-ils prêts à passer le cap ? Volkswagen veut mettre toutes les chances de son côté pour séduire de nouveaux clients. Voilà pourquoi l’ID.3 R, déclinaison sportive, vient d’être confirmée. Son rôle est d’attirer le regard, de susciter le désir et de dynamiser les ventes. Un peu comme a pu le faire la Golf GTI à son époque, l’ID.3 R peut servir de véhicule d’appel, de vitrine du savoir-faire, afin de doper les ventes de toute la gamme.

Ainsi, l’ID.3 R se positionne peut-être comme une déclinaison indispensable pour pouvoir vraiment faire décoller la compacte électrique…

Les performances de la future ID.3 R

Comment les ingénieurs de la marque allemande comptent-ils s’y prendre pour faire de la compacte électrique une sportive ? En poussant tout d’abord la puissance de la batterie qui pourrait atteindre 80 kWh. En complément, un nouveau moteur électrique pourrait être positionné sur le train avant pour en faire une transmission intégrale, comme la Golf R. La puissance globale délivrée devrait dépasser les 300 chevaux (220 kW). Une vraie montée en gamme par rapport à la puissance des premiers exemplaires de l’ID.3 (150 kW).

L’ID.3 R pourrait également recevoir un système de gestion électronique de la puissance sur chaque roue. Une technologie indispensable pour le comportement de l’auto et pour une bonne répartition du couple. Car, même avec ses velléités sportives affichées, l’ID.3 R devra composer avec un poids élevé. Difficile de l’imaginer en dessous de deux tonnes.

Qu’en sera-t-il de l’autonomie ? Difficile pour le moment de connaître avec certitude son rayon d’action. Elle devrait, à la lueur des informations dont nous disposons, avoisiner les 450 kilomètres.

La mise en production n’est pas encore lancée. Le constructeur a, semble-t-il, simplement donné le feu vert en interne. La production pourrait démarrer en 2024 pour une arrivée sur le marché en 2025.

 

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut