Peugeot 308
Crédit Photo : AUTOMOBILES PEUGEOT

Nouvelle Peugeot 308 : la voici dans les moindres détails

Peugeot a décidé de frapper fort avec le renouvellement de sa compacte, la 308. Si l’actuelle génération avait déjà reçu un excellent accueil lors de son arrivée en 2013 – certains voyant un rapprochement clair vers la référence du segment que constitue la Golf – cette troisième itération vise encore plus haut. Avec son approche Premium pas du tout masquée, une face avant franche et un nouveau logo symbole de reconquête, la 308 ne compte pas passer inaperçue. La nouvelle reine, c’est elle ?

Une compacte « à la Française »

On le sait, entre les marques qui constituaient hier le groupe PSA et qui sont désormais intégrées à Stellantis, c’est DS Automobiles qui joue la carte de la « French touch ». À Peugeot la technologie et la sportivité. Mais avec la 308, le Lion compte aussi afficher une certaine idée de ce qu’est une voiture « française », pour venir chambouler un segment largement dominé par les Allemands. Pour cela, l’identité est revue et affirmée. Celles et ceux qui pouvaient reprocher à la 308 d’être bien plus discrète qu’une Golf ou que les propositions plus exotiques (Seat Leon, Hyundai i30, Honda Civic) ne peuvent pas nier ici une certaine prise de risque.

Le visage évolue fortement avec le tout nouveau logo du constructeur placé au centre. On comprend la volonté de soigner l’aérodynamique avec un poste de pilotage plus reculé et une calandre imposante, mise en avant par des « crocs » qui contribuent à la signature lumineuse.

Basée sur une évolution de la plateforme EMP2, cette nouvelle 308 dispose d’un empattement en hausse par rapport à la précédente génération. 55 mm de gagnés (2,675 m au total), qui profitent directement à l’habitabilité ? Pas tout à fait car le pare-brise a en parallèle été plus incliné pour revoir la silhouette et conférer du dynamisme. Le toit est plus bas de 20 mm que sur la génération précédente, ramenant la hauteur totale du véhicule à 1,44 m.

La partie arrière nous semble moins inspirée. Elle s’inscrit dans la continuité des créations actuelles sur le segment, un peu torturée et complexe. Elle a le mérite de proposer des formes jusqu’ici inédites (de nouveaux procédés ont été utilisés). Au global, on retrouve une très forte inspiration puisée sur le nouveau 3008 lancé à l’automne dernier. De ce grand frère, la 308 reprend notamment les optiques à LED très fines, les feux de jour verticaux, l’imposante calandre et enfin la barre noire reliant les feux arrière. Cohérent.

Un habitacle déjà connu, toujours agréable

À bord, évidemment, c’est le Peugeot i-Cockpit avec son petit volant surmonté d’un écran de 10 pouces que l’on retrouve. Désormais habituel, il ne constitue plus une surprise. On découvre à ses côtés avec plaisir de nouvelles touches tactiles paramétrables par le conducteur, afin de personnaliser votre vie à bord. Les touches « piano » sont positionnées en dessous.

Évoquons les aides à la conduite. On retrouve maintenant avec le pack Drive Assist 2.0 le régulateur de vitesse adaptatif et le maintien dans la voie. Mais ce n’est pas tout. Trois nouveautés se sont glissées dans cette Peugeot 308 : le changement de voie semi-automatique, la lecture des panneaux et la préconisation de l’allure adaptée, sans oublier l’adaptation de la vitesse en courbe jusqu’à 180 km/h.

Côté mécanique, l’offre au lancement se concentre autour d’un bloc moteur diesel à quatre cylindres 1,5 litre BlueHdi 130 chevaux. En essence, deux possibilités qui reprennent un moteur à trois cylindres 1,2 litre PureTech de 110 et 130 chevaux. Deux motorisations hybrides garnissent également le catalogue. Une version HYBRID 180 e-EAT 8 et une version HYBRID 225 e-EAT8. Dans les deux cas, c’est le bloc moteur PureTech qui est utilisé (150 ch et 180 ch), couplé à un moteur électrique de 81 kW ainsi qu’une batterie 12,4 kWh. Il est possible avec ces versions de se mouvoir en 100 % électrique sur un peu moins de 50 kilomètres.

La nouvelle Peugeot 308 sera commercialisée en France au second semestre 2021. On ne connaît pas encore le détail de la gamme et les prix de celle qui sera produite en France, à Mulhouse. En parallèle, une version 100% électrique de la 308 a été confirmée, plus de détails à suivre dans les mois qui arrivent.

Partager l'article

11 commentaires pour “Nouvelle Peugeot 308 : la voici dans les moindres détails

  1. on achète quoi comme voiture. diésel essence. on pourra allez dans les grandes villes jusqu’à quand?
    je pense que ceci est quand même une question essentielle.
    merci de votre réponse précise car de plus pour ce qui est des véhicules électriques ou hybrides à moins que l’employeur paye le véhicule pour le citoyen lambda vu les prix cela semble dificile

  2. Bonjour à tous et toutes à mon avis tous ces nouveaux modéles la 308 et autres ont toutes des moteurs de petites puissance des 1.2 L 1.5l beaucoup sont poussés avec des consommations très élevé en carburant ce qui veut dire avoir toujour le pied dedans et des consommations très élevé et des motorisations très fragile ! J’ai moi même essayer plusieurs de ces nouveaux véhicules. Pour mois et en raison du prix pratiqués je n’achèterais pas ce genre de véhicules pour plusieurs raisons coût à l’année ( réparation, consommation trop élevé ).

    1. Vous avez mille fois raison.
      Surtout chez Peugeot. Toujours très cher.
      On notera, en effet, qu’en plus, leur extension de Garantie ne correspond pour eux qu’à un profit supplémentaire.
      Ils ne répondent même pas à vos légitimes interrogations !!

    2. Vous êtes plein de préjuger, les petits moteur essence sont très sombre pour ma part cela fait plus de deux ans avec une ford focus 1.0l , 125ch je suis autour de 5.8l/100 km, vous trouvez que c’est une consommation déraisonnable? Par contre sur un SUV les consommations sont plus élévés , mais ça c’est normal

      1. Tout à fait d’accord. 80 000 km en 308 1.2 130cv et conso mixte équivalente. Mécanique tonique. Pas de besoin de « rentrer dedans » pour qu’elle accélère. Comme toute voiture, si on appuie, la conso va tirer vers 7l /100 voir plus. Pas de pb mécanique sur ce kilométrage à part une bougie vers 35 M km. Je recommande !!

    3. Peu puissante? 110/130cv, c’est la puissance montée sur des BMW série 3 des années 80/90. Une E36 diesel, c’était 90cv, une 318i, 113cv, une 316i, 100cv. Tout ça pour un poids similaire.

      Et à l’époque, on roulait plutôt plus vite que maintenant.

      Donc 110/130cv dans une compacte, c’est TRES largement suffisant, et on n’a rarement besoin de pousser le moteur, d’autant plus que le couple est optimisé pour une conduite « souple ».

  3. Ces moteurs sont de mon point de vu effectivement trops faible en cylindrée. Leur puissance alléchantes sur le papier ne peuvent pas lutter contre des 1600 voir 2l que d ailleurs les allemands continuent à utiliser. Du coup on se retrouve avec des moteurs aux limites hautes de puissance et donc a la résistance diminué. C est dans l air du temps où il faut consommer toujours plus.
    Mon 2l 150 ch diesel de Mégane a 14 ans 253000 km et il me régale tous les jours par sa souplesse et son couple. Ou en seront ces petits moteurs ?

  4. Une golf c’est pas mieux avec un 1.5 litres développant 150cv et même un 1 litte (990cm³) sur le modèle moins puissant.
    Le downsizing est à la mode, c’est ca ou une hybride rechargeable (un outil pour échapper au malus) mais un gouffre en mode normal (quasiment tout le temps) quant aux électriques, c’est bon pour les petits parcours et si vous avez les moyens de vivre en villa. J’ai un appartement en ville, impossible.
    Donc une Peugeot (hélas marié maintenant avec l’inepte Fiat/Chrysler /Jeep), c’est sûrement pas plus mal.
    Perso j’ai opté pour une mazda 2 litres essence 186 cv, un vrai moteur dans une vraie voiture…

  5. Vs avez fait une erreur sur la cylindrée des moteurs diesel et essence en inversant le 1.2 et le 1.5…1.5 c’est le diesel l’autre l’essence. Cdt

    1. Bien vu, c’est corrigé, merci pour cette remontée d’informations.
      Si intéressé, la nouvelle Peugeot 308 est disponible à la vente sur notre site internet. Promis on sera vigilant sur la cylindrée de votre motorisation en cas de commande 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut