Hyundai Tucson 2020
Crédit Photo : HYUNDAI

Hyundai Tucson : tout ce qui change pour la quatrième génération du SUV compact

Le Tucson est le SUV emblématique de la marque Hyundai. Pour la toute nouvelle génération qui débarque, le constructeur coréen n’a pas fait dans la demi-mesure. Tout ou presque change. Le design extérieur, évidemment, mais également le choix de motorisation ou encore l’architecture technique. La quatrième génération symbolise donc le renouveau. Passons en revue les évolutions apportées.

Une nouvelle plateforme pour le Hyundai Tucson IV

Deuxième véhicule le plus vendu de Hyundai en France (après le Kona), le Tucson est également le modèle qui rencontre le plus grand succès pour le constructeur à l’échelle mondiale. Ce SUV compact, qui en est à sa quatrième génération, est un véhicule capital pour la marque.

Contrairement à l’approche de certains concurrents qui privilégient la continuité, Hyundai a décidé de repartir d’une feuille blanche pour sa création. Tout commence par le choix de la plate-forme technique. Il s’agit de l’ensemble inauguré par le Hyundai Santa Fe restylé. Concrètement, la différence n’est pas visible mais Hyundai en a profité pour augmenter l’empattement (+1 cm) afin d’offrir plus d’espace aux passagers. À 4,5 m, il ne fait que 2 centimètres de plus qu’auparavant et il s’élargit de 1,5 cm.

L’intérêt de cette nouvelle plate-forme est de proposer une plus grande variété de moteurs. Ainsi, en plus du débarquement de l’amortissement piloté, on peut opter pour un bloc 1,6 litre essence (150 ch en traction, 180 ch en quatre roues motrices) ou diesel (136 ch) d’office associés à de la micro-hybridation 48V. Le 1,6 litre turbo essence peut aussi être associé à un moteur électrique et une batterie de 1,48 kWh avec une puissance cumulée de 230 ch. Enfin, un hybride rechargeable de 265 ch sera lancé dans le courant de l’année prochaine.

Un pari esthétique qui préfigure l’avenir des créations Hyundai

Extérieurement, le visage de ce nouveau Tucson risque d’en repousser certains et de déclencher instantanément le coup de cœur chez d’autres. Le choix radical d’intégrer l’éclairage à la calandre pour donner une impression massive est un vrai parti pris. On ne peut pas reprocher à Hyundai de singer la concurrence et de puiser son inspiration chez les autres. Un SUV compact original, voilà la promesse. À l’arrière, on remarque tout de même un emprunt à la concurrence avec un bandeau rouge lumineux qui traverse toute la malle.

À bord, tout change également. Visuellement, on est accroché par le double bandeau en aluminium qui court des portières jusqu’à la planche de bord et met en valeur l’écran tactile central. Celui-ci, dont la dimension peut varier de 8 à 10,25 pouces, est plutôt bien intégré. L’ensemble est tactile avec notamment les commandes de climatisation qui ne sont désormais plus dotées de boutons physiques.

Le nouveau Tucson arrivera dans nos concessions à la fin de l’année. C’est la version sportive N-Line qui sera la première à être disponible, avant l’ajout de la déclinaison hybride rechargeable au début de l’année 2021.

Partager l'article

Un commentaire pour “Hyundai Tucson : tout ce qui change pour la quatrième génération du SUV compact

  1. Oui très bien mais quel sera les tarifs de ce véhicule ! La fiabilité moteur et consommations parce que beaucoup de véhicules aujourdhui hybride rechargeable sont très gourmand et aux prix de l’essence et gazole aucun intérêt. De plus le CO2 donc poluan très élevé ! Certains véhicules anciens à partir de 2014 ne polue absolument pas et oui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut