bmw-i-hydrogen
Crédit Photo : BMW

BMW i Hydrogen NEXT : quand BMW veut voir au-delà de l’électrique

Alors que les véhicules électriques commencent à se généraliser et à débarquer massivement sur nos routes, c’est une autre technologie qui intéresse plusieurs constructeurs : l’hydrogène. Le BMW i Hydrogen NEXT incarne cette volonté de BMW de miser sur la pile à combustible à hydrogène pour ses nouveaux véhicules à moyen terme. Il s’agit d’un projet expérimental, qui pourrait aboutir au lancement d’un véhicule de série dès la fin de l’année 2022.

Une base de X5 pour un premier véhicule à hydrogène BMW

La marque allemande croit en la technologie hydrogène pour l’avenir de l’automobile. Ainsi, en parallèle du développement d’une gamme électrique et du lancement de modèle hybride, l’investissement dans l’hydrogène est massif. « La technologie des piles à combustible à hydrogène a le potentiel à long terme de compléter les moteurs à combustion interne, les systèmes hybrides rechargeables et les véhicules électriques à batterie » peut-on lire dans un communiqué de la marque.

En témoigne le projet BMW i Hydrogen NEXT. Celui-ci est le fruit d’une collaboration avec Toyota, puisque les piles à combustible employées sont partagées avec le constructeur japonais (avec qui un partenariat est noué depuis 2013). Toutefois, le système d’entraînement complet ainsi que l’ajustement des piles restent des technologies maison.

Une technologie hydrogène à haut niveau de puissance

La puissance totale annoncée pour ce projet BMW i Hydrogen NEXT est de 275 kW, soit 374 chevaux. Cet ensemble est actuellement testé dans la génération en cours du BMW X5. On retrouve dans le détail un groupe motopropulseur d’une puissance de 125 kW (170 chevaux) assisté d’une batterie placée au-dessus du moteur électrique, permettant un complément de puissance dans les phases d’accélération. Le véhicule est également équipé de deux réservoirs de 700 bars pouvant contenir ensemble six kilogrammes d’hydrogène. 

Le niveau de puissance élevé pour ce premier véhicule à hydrogène symbolise l’envie de BMW de proposer une forme de continuité. En effet, les sensations au volant pourraient être proches de ce qu’apporte les moteurs essence six cylindres les plus puissants bien connus de la marque. On se situe ici exactement dans ce que propose une M340i. L’hydrogène constitue ainsi une technologie nouvelle mais qui ne va pas rompre avec les sensations de conduite que souhaite proposer le constructeur allemand. N’oubliez pas la promesse des bavarois : le plaisir de conduire. 

Une série limitée possible en 2022

Au-delà de la série limitée qui devrait apparaître dès 2022 pour ce X5 hydrogène, un déploiement plus large de véhicules équipés d’une pile à combustible est envisagé pour la seconde moitié de la décennie qui s’ouvre. L’hydrogène pourrait donc prendre une place grandissante dans la gamme à partir de 2025 seulement. Cette évolution dépend en grande partie des avancées en ce qui concerne le réseau de recharge. Car comme pour l’électrique, la densité du réseau de bornes permettant de faire le plein en hydrogène est un sujet crucial.

Pour rappel, BMW avait déjà tenté par le passé une incursion dans le monde de l’hydrogène. C’était en 2009, avec le modèle Hydrogen 7 basé sur la 760Li. Une centaine d’exemplaires seulement avaient été assemblée en Allemagne.

Partager l'article

6 commentaires pour “BMW i Hydrogen NEXT : quand BMW veut voir au-delà de l’électrique

  1. Bravo BMW ! Le moteur électrique est un leurre, et l’ancien conseiller de Mitterand a prédit que la France ferait marche arrière dans 10 ans sur l’électrique, et le patron de Michelin a dit qu’il n’investirait pas un centime dans les moteurs électriques ! mais plutôt dans l’hydrogène !

  2. Enfin quelque-chose de sensé! L’électrique c’était mort dès le début… Les batteries coûtent un bras et en plus elles n’ont rien d’écologique… C’était juste pour faire plaisir aux bobos écolos!!!

    Vive l’hydrogène!!!

    1. Parce que la fabrication d’une pile à combustible c’est écolo?
      Parce que ça coûte pas à un bras à fabriquer?
      Parce que la production d’hydrogène c’est écologique? (et vive le rendement moisi)
      ET depuis quand il n’y a pas de moteur électrique et de batterie dans un véhicule à hydrogène?

      Ce qu’on peut lire comme bêtise c’est effrayant …

  3. C’est clair qu’on peut en lire des betises comme dit john.
    Bravo a BMW, neanmoins, toyota a lancé sa voiture commercialisée depuis au moins 1 an (2020).
    leurs essais depuis au moins 6 ans dans Paris.
    Le systeme fonctionne bien mais si on fait le rapport ecologique, les sstations permettant de faire le plein (et cela pas gratuit !) genère du CO2. au final le bilan n’est pas si top que ca malheureusement.
    L’electrique cest génial et ca polue
    Le thermique ca a été genial et ca pollue
    l’hydrogene ca sera un peu moins pire peut etre mais ca polluera aussi 😉
    et sinon la mirai de toyota est venud pres de 75000€ je crois donc l’hydrogene pour tous….bah dans 15 ans en gros .lol

  4. Bonjour,
    certes la pile à combustible n’est pas neutre écologiquement parlant. le problème n’est pas là. à « pollution » égale l’hydrogène permet de stocker de l’énergie. ce n’est pas le cas des batteries (à grande échelle évidement). quant au retraitement des batteries … on ne s’étend pas trop sur ce problème, sur ce dernier point avantage décisif à l’hydrogène.
    le secteur automobile a investi des Milliards dans les batteries et donc il tente de rentabiliser cet investissement. désormais ils étudient les solutions hydrogène car ils se rendent compte que le modele battrerie est condamné à terme (c’est mon opinion)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut