Renault Zoe occasion
Crédit Photo : Renault Marketing 3D-Commerce

Renault Zoé d’occasion : trouver le bon modèle au meilleur prix

La Renault Zoé fait partie des voitures emblématiques de la catégorie électrique, apparue sur nos routes en 2013. La petite citadine de la marque au losange est devenue une référence, déclinée depuis peu dans une deuxième génération. En occasion, il est possible de trouver beaucoup d’exemplaires. Une excellente opportunité de basculer sur un véhicule zéro émission ? Voici nos conseils d’achat.

Une voiture électrique à un prix très alléchant

Hier confidentielle, la voiture électrique connaît un fort engouement depuis plusieurs années. Apparue la première, la Zoé se retrouve logiquement comme la reine en occasion. Il suffit pour cela de parcourir les petites annonces des sites spécialisés, et on découvre plusieurs milliers de véhicules disponibles. Mais attention. Avant de vous lancer dans l’achat d’une voiture électrique d’occasion, vous devez connaître certaines règles spécifiques.

Voir une voiture électrique proposée à un prix proche de 5 000 €, voire moins, pourrait vous donner envie de craquer. Mais ce prix bas cache pourtant une vraie complexité. Car, au fil des années, la Renault Zoé a connu plusieurs versions, avec une autonomie revue fréquemment à la hausse. Par conséquent, au-delà du simple nom du modèle, il faut connaître la version.

Les différentes versions de la Renault Zoé

La Zoé R210 est la toute première à être apparue, commercialisée dès 2013 jusqu’à la fin de l’année 2016. C’est elle qui affiche l’autonomie la plus modeste, avec sa puissance de 95 kW/88 ch et sa batterie de 22 kWh. En 2015, la version R240 est apparue, avec une puissance inchangée mais une batterie d’une meilleure capacité, permettant alors de disposer d’environ 80 km d’autonomie sur autoroute, et un peu moins de 200 km en condition urbaine.

La Zoé R110 a permis un véritable bond en avant, avec une batterie d’une puissance de 52 kWh, triplant l’autonomie permise. Elle fut commercialisée à partir de 2017 et jusqu’à la fin de l’année 2019.

Enfin, les R110 ZE 50 et R 135 ZE 50 constituent le sommet de la gamme, avec une autonomie en ville généreuse, pouvant dépasser les 350 km. Très important lorsque l’on sait qu’il s’agit souvent de son environnement de prédilection.

Outre la puissance et l’autonomie, il faut également s’intéresser aux différentes versions pour connaître les possibilités de recharge permises. La charge rapide n’est pas toujours autorisée selon les versions. Sur les Zoé les plus anciennes, vous aurez en plus l’obligation de louer la batterie, vous ne pourrez pas l’acheter. Une véritable lacune qui peut justifier un prix plus bas… mais vous freiner dans votre quotidien.

La fiabilité de la Renault Zoé

Plus simple dans sa conception qu’une voiture avec un moteur thermique, dotée d’un nombre d’éléments mécaniques plus faible, la Renault Zoé n’en est pas plus fiable pour autant. À en croire les différents témoignages d’utilisateurs que l’on peut retrouver sur le Web, on retrouve certains problèmes récurrents.

En pêle-mêle, nous pouvons citer, par exemple, des problèmes de traction, des démarrages impossibles, des charges qui ne se déroulent pas correctement ou encore des problèmes au niveau de l’amortissement et des suspensions. Bonne nouvelle, puisqu’elle se déplace en silence, la Renault Zoé n’a pas grand-chose à vous cacher. En l’essayant, vous pourrez rapidement percevoir un bruit qui vous semble inhabituel.

Pas de gros problèmes en revanche en ce qui concerne la durée de vie des batteries.

Notre conseil : attention aux annonces en ligne postées par des particuliers qui ne vous semblent pas complètes. Si vous souhaitez directement acheter à un particulier, privilégiez les modèles dont l’historique est connu et sur lesquels les éventuelles faiblesses identifiées ont été corrigées. Passer par un professionnel – du réseau Renault ou non – peut vous permettre de profiter d’une garantie. Choisir un modèle avec un prix légèrement plus élevé – version avec une bonne autonomie, batterie de bonne capacité – peut être le bon choix. Car cet effort peut être en partie compensé, l’achat d’une voiture électrique d’occasion ouvrant le droit à des aides gouvernementales (jusqu’à 5 000 € de prime à la conversion et un bonus écologique de 1 000 €).

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut