Peugeot e208 vs Fiat 500e
Crédit Photo : GROUPES PSA FCA

Peugeot e-208 contre Fiat 500e : le match des citadines électriques

La Peugeot 208, star des ventes en France, et la petite Fiat 500, à la cote d’amour toujours aussi importante, entament en 2020 un virage important. Toutes les deux ont désormais le droit à des versions électriques. Chez Peugeot, la e-208 est une déclinaison de la nouvelle citadine. Chez Fiat en revanche, il s’agit d’un modèle unique, symbolisant la nouvelle génération. Impossible de trouver la nouvelle 500 avec un bloc thermique. Place à la confrontation pour savoir laquelle pourrait vous séduire.

Fiat 500e, la révolution discrète

En la regardant, vous ne remarquez peut-être pas qu’il s’agit d’une nouveauté totale. Pourtant, la Fiat 500e ne manque pas d’indices pour révéler son caractère inédit. Tout d’abord, le logo Fiat a disparu de la calandre. Désormais, c’est le nombre 500 qui trône fièrement. La 500 devient un vrai « badge », affirmant encore un peu plus son indépendance et son caractère dans la gamme du constructeur italien.

Toujours sur la face avant, on remarque des blocs optiques en deux parties très réussis. Avec des proportions légèrement plus généreuses (+6 cm en largeur et +6 cm en longueur), la 500e repose sur une nouvelle plate-forme et se voit greffer un moteur électrique. Un moteur de 87 kW (118 ch) dont le couple maximal est de 220 Nm et se combine avec une batterie 42 kWh dans la configuration la plus élevée. Il est possible de choisir une version moins puissante avec un moteur de 70 kW (95 ch) avec la batterie 23,8 kWh. Avec le premier ensemble, la 500e possède un caractère dynamique lui permettant de passer de 0 à 100 km/h en 9 secondes et de 0 à 50 km/h en 3,1 secondes. Avec le moteur le moins puissant, le 0 à 100 km/h se réalise en 9,5 secondes.

Avec trois modes de conduite (Sherpa, Range et Normal), la 500e mise sur l’intelligence. On peut choisir de limiter au maximum les performances pour disposer d’une autonomie maximale ou de disposer tout de même d’un bon niveau de relance tout en modérant l’utilisation de l’énergie. Polyvalente et adaptable, la petite citadine sait y faire. Elle peut même utiliser un mode de conduite avec une seule pédale, ce qui est très pratique pour récupérer l’énergie.

L’autonomie promise avec sa batterie de 42 kWh est proche de 300 km en cycle mixte et oscille entre 430 et 460 kilomètres en cycle urbain. Avec la plus petite batterie, il faut se contenter de 180 km en cycle mixte et 240 km en cycle urbain.

Peugeot e-208, les codes de la 208 en électrique

Contrairement à la philosophie de Fiat, Peugeot a décidé de faire de sa e-208 une déclinaison de la 208, avec une motorisation électrique. Cela signifie que les clients peuvent toujours acheter la « même voiture » sur le plan esthétique, mais avec un moteur essence ou diesel sous le capot. Le choix de l’électrique peut sembler moins « valorisé », la e-208 ne se démarquant pas (ou très peu) d’une 208 traditionnelle.

Esthétiquement, la nouvelle 208 possède un dessin très réussi, qui vient en rupture avec la précédente génération qui s’inscrivait dans la descendance des 206 et 207. Son gabarit marque, là encore, une vraie différence par rapport à la Fiat. La e-208 est plus longue d’une quarantaine de centimètres et possède cinq portes. Un bon point pour la lionne.

Certes, la riposte chez Fiat intervient avec la 500e 3+1, une déclinaison dotée d’une porte côté conducteur et deux côté passager. Oui, c’est original mais un peu moins pratique et surtout, malgré l’ouverture antagoniste des portes à l’arrière, l’habitabilité reste meilleure à bord de la française.

Autre atout de la e-208, son coffre. Son volume dépasse les 300 litres lorsque l’italienne plafonne à 185 litres. Chic et moderne, la Peugeot 208 propose un intérieur qui mise sur la technologie avec un écran multimédia de 10 pouces. Le « i-cockpit », toujours plus high-tech avec ses nouveaux écrans en 3D, est toujours agréable à retrouver. Les touches piano que l’on retrouve sur d’autres modèles sont aussi présentes.

Dotée d’un moteur de 136 ch et d’une batterie de 50 kWh, la e-208 offre une autonomie théorique de 340 km. Plus puissante que la 500, elle s’avère bien plus joueuse et possède même un côté sportif. Les performances sont d’ailleurs à l’image du ressenti global à bord de cette e-208. Le dessin, la position de conduite ou encore le caractère jouent sur le plaisir. Agile et précise, cette 208 possède les mêmes atouts que sa sœur thermique malgré un surpoids d’environ 100 kg du fait de ses batteries embarquées.

Deux voitures et deux philosophies différentes, mais une convergence en matière de tarifs. Certes, la 500e se révèle plus abordable en entrée de gamme avec un premier tarif catalogue à 18 500 €. Mais en ajoutant une batterie plus puissante et en choisissant la fameuse version avec portes antagonistes, on s’approche alors des 25 000 € dont la e-208 n’est pas si éloignée.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut