Panneaux 80 90 km/h

Routes départementales : la Haute-Marne repasse à la vitesse supérieure

Le 24 mai 2019, les élus de Haute-Marne ont voté en faveur du retour aux 90 km/h. La vitesse sera rehaussée sur quinze tronçons, soit au total près de 476 km.

Fin mai, le Premier ministre Edouard Philippe avait annoncé l’assouplissement de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes départementales, précisant que les départements qui profiteraient de cette mesure devraient en assumer les conséquences. Ce à quoi, plusieurs présidents de département avaient répondu qu’il s’agissait d’une mesure machiavélique. Le département de la Haute-Marne présidé par Nicolas Lacroix est le premier département à décider de revenir aux 90 km/h à la place des 80 km/h.

Montant de la facture

Cette décision a bien entendu un coût puisqu’il va falloir procéder à la modification de panneaux de limitation à 80 km/h sur les tronçons concernés, ce qui représente près de 476 kilomètres sur les 4 000 du réseau départemental de la Haute-Marne.
Le département investit 30 millions d’euros par an en faveur de la sécurité routière. Ce budget sera amputé de 100 000 euros pour le changement de signalétique : 50.000 euros pour de nouveaux panneaux ainsi que 50.000 euros de main-d’œuvre.

Qui sont les prochains ?

Près d’une quarantaine de départements ont déjà témoigné de leur volonté de repasser aux 90 km/h. Un chiffre qui inquiète les associations de sécurité routière. Certains, à l’inverse, sont catégoriques sur leur volonté de ne pas repasser aux 90 KM/H à l’instar du Département des Ardennes dont le président, Noël Bourgeois a prévenu les conseillers départementaux réunis en assemblée du risque de ce changement de limitation : « Si nous sommes confrontés à un accident, on nous en fera porter la responsabilité. »

D’autres enfin préfèrent rester prudent et attendre que cette loi soit votée pour en connaître les tenants et les aboutissants comme le président du Lot : « Cet assouplissement, on ne s’y jettera pas à corps perdu. » Certains présidents ne dissimulent pas non plus leur inquiétude quant à la diversité des réglementations d’un département à un autre comme Jean-Luc Chenut, président du département d’Ille-et-Vilaine, « il faut conserver une norme nationale. Si tel département est à 80 km/h quand le voisin est à 90 km/h, cela va vite devenir ingérable. »

Quand la limitation de vitesse pourra-t-elle repasser à 90 km/h sur les routes départementales ?

Il faudra patienter un peu avant de passer la vitesse supérieure car avant cela, il faut que la loi soit votée au niveau national. Suite à l’annonce faite par le Premier ministre le 17 mai dernier, les députés ont voté en commission un amendement au projet de loi d’orientation des mobilités (LOM). Il faut encore que le projet de loi soit débattu à l’Assemblée, en première lecture à partir du 3 juin. Si ce projet de loi est accepté, la nouvelle réglementation devrait être effective d’ici l’été.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut