Hyundai et Uber : taxi aérien
Crédit Photo : HYUNDAI

Hyundai et Uber réunis autour d’un projet aérien

Lors de l’édition 2020 du Consumer Electronics Show (CES), Hyundai et Uber ont annoncé leur collaboration dans la mobilité du futur : un taxi aérien et électrique.

Développer un réseau de covoiturage aérien, voilà le projet ambitieux dans lequel se lancent  le géant Coréen et le leader américain du service de transport de personnes. Hyundai produira les véhicules aériens tandis que Uber s’engage à fournir les services de connexion entre l’espace terrien et aérien, ainsi qu’à développer la plateforme internet.

Les pieds sur terre, la tête dans les nuages

« Notre vision de la mobilité aérienne urbaine va transformer le concept de transport urbain », a déclaré Jaiwon Shin, vice-président exécutif et chef de la division Urban Air Mobility de Hyundai.  « Nous nous attendons à ce que l’UAM dynamise les communautés urbaines et offre plus de temps de qualité aux gens. Nous sommes convaincus qu’Uber Elevate est le bon partenaire pour mettre ce produit innovant à la disposition du plus grand nombre de clients possible. » Voici les déclarations faites à Las Vegas, le mois dernier. Cette nouvelle a affolé la toile et le monde de l’automobile. Une nouvelle révolution est en marche. « Un pas de géant pour le lancement d’un réseau de taxis aériens dynamiques dans les années à venir », selon Eric Allison, le chef d’Uber Elevate.

On covoiture en S-A1 ?

Voilà peut-être la question que nous nous poserons prochainement. Même si pour le moment aucune date n’est annoncée par les deux sociétés, l’investissement déjà connu de Hyundai dans l’aviation rend le projet bien prometteur. Le S-A1, le fameux engin qui nous permettrait de voyager en taxi aérien, a d’ores et déjà été présenté au CES. Il peut accueillir quatre passagers. Entièrement électrique, il a été conçu pour voler à des vitesses de croisière pouvant atteindre 290 km/h et à une altitude de 300 à 600 mètres. L’autonomie de 100 km demande à être revue. Initialement, il pourra être piloté manuellement par un humain mais la conduite autonome pourra ensuite être adoptée. Enfin, il dispose de nombreux petits rotors qui permettent de réduire le bruit. Voilà un projet ambitieux qui donne des ailes !

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut