Hyundai Ioniq 5
Crédit photo : Hyundai

Hyundai Ioniq 5 : essai du nouveau SUV électrique en version 306 ch

Hyundai lance une gamme 100% électrique sous le nom « Ioniq », et c’est le SUV Ioniq 5 qui est chargé de l’étrenner. Un SUV au dessin futuriste, déjà disponible, qui porte ce que sera demain la réalité du constructeur coréen. Voici une synthèse des essais réalisés par plusieurs journalistes automobiles qu’ils ont pu découvrir la version de 306 ch.

Un SUV qui pose de nouvelles bases

Au-delà de ses dimensions relativement conventionnelles (4,63 m de long, 1,89 m de large et 1,65 m de haut), le Ioniq 5 est avant tout un véhicule au dessin ultra-moderne. Un visiteur venu du futur ? Presque. On peut y voir les traits du concept-car Hyundai 45 EV Concept, présenté lors du salon de Francfort 2019. Mais aussi des lignes de la Hyundai Pony 45 produite… en 1974.

L’effet le plus efficace provient du capot plat et plongeant, avec des optiques à LED encastrées dans une calandre noire pleine et rectiligne. On note aussi des dessins de feux rectangulaires, là encore avec un rendu très futuriste. « L’arrière de cette nouvelle Hyundai fait penser à un jeu vidéo des années 1980, l’avant à un vaisseau spatial. Dans les deux cas c’est réussi » peut-on lire sur L’Argus.

Le Ioniq 5 est basé sur la nouvelle plateforme e-GMP. Au programme : trois niveaux de puissance allant de 170 à 306 chevaux et deux packs batteries de 58 ou 72,6 kWh.

Les équipements et la vie à bord du Ioniq 5

Le minimalisme de l’extérieur se traduit aussi à l’intérieur avec une planche de bord sans console centrale composée de deux écrans de 12,5 pouces. D’un côté l’instrumentation numérique, de l’autre le système multimédia. Les boutons physiques et les commandes tactiles s’alternent. « Ce n’est pas sans rappeler la compacte de Mercedes, la Classe A, mais ici l’impression de fluidité est encore plus importante grâce à la couleur claire de cette immense dalle » peut-on lire sur Que Choisir.

Le Ioniq 5 dispose d’un équipement très complet, et est même équipé de la surveillance des angles morts par caméra, de la réalité augmentée avec affichage tête haute, d’un toit avec des panneaux solaires (en option). Mieux encore, le Ioniq 5 peut être transformé en générateur via un adaptateur se plaçant sur la prise de recharge (pour charger un vélo ou tout appareil, pratique pour un réchaud en camping). La recharge d’ailleurs est basée sur une architecture 800 volts – comme les Porsche Taycan et Audi e-Tron GT – ce qui permet de passer de 10 à 80% de batterie en moins de 20 minutes !

Ioniq 5 : quelle version choisir ?

Au lancement, le Ioniq 5 est décliné en trois combinaisons.

Puissance 170 ch 218 ch 306 ch
Transmission Propulsion Propulsion Transmission intégrale
Couple 350 Nm 350 Nm 605 Nm
Batterie 58 kWh 73 kWh 73 kWh
0 à 100 km/h 8,5 s 7,4 s 5,2 s
Autonomie 384 km 481 km 460 km

 

Quelle déclinaison choisir ? La version la plus puissante est sur le papier la plus attirante, mais le surpoids induit par le système de transmission intégrale minimise l’autonomie. « Sur un parcours interurbain de 130 km composé de traversées de villes et de voies rapides, nous avons consommé en moyenne 17,1 kW/100 km. De quoi parcourir au total 427 km avant la panne sèche » précise Que Choisir.

Côté comportement, Automobile Propre confie que « malgré ses performances sportives, la nouvelle électrique de Hyundai affiche un comportement relativement pataud. Si la Ioniq 5 ne s’écrase pas dans les virages et profite d’un bon grip grâce à ses pneus larges, on sent que la marque a privilégié le confort au dynamisme ».

Les essais réalisés par la presse spécialisée font ressortir un bon comportement, un rendu confortable et assez silencieux (malgré quelques très légers bruits d’air et de roulement). L’option roues de 20 pouces n’est pas recommandée, entamant le confort et réduisant l’autonomie d’environ 30 km. La meilleure solution ? Essayer l’engin pour mieux le comprendre et adopter la version qui vous convient personnellement.

Partager l'article

Un commentaire pour “Hyundai Ioniq 5 : essai du nouveau SUV électrique en version 306 ch

  1. Joli sur le papier lourd en pratique mais surtout cher pour du coréen. La batterie de 58 Kwh ( comme sur l’ID3 en offre initiale) ne donnera pas le kilométrage espéré c’est certain.
    La version avec ce pack de batterie supérieure non optimisé ( trop faible) est sans interêt pas plus que les grandes roues qui dégradent le confort et la consommation sans parler du prix des pneumatiques.
    Je ne comprends pas tout constructeur confondu cet intérêt aux roues de 20 pouces quand les 18 ou 19 sur la voiture de Mr tout le monde suffit amplement
    Une grosse surenchère économique, on est loin de l’esprit Ioniq ou Kona sur ce SUV.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut