Essai Volkswagen T-Roc 2.0 TSI 300ch R

[Vidéo] Essai Volkswagen T-Roc 2.0 TSI 300ch R : le petit SUV qui se prend pour une hyper-sportive

300 chevaux pour un Renault Captur, cela vous parait totalement dingue ? C’est pourtant le même type de véhicule, un petit SUV, que Volkswagen équipe avec cette puissance. Le Volkswagen T-Roc R est la déclinaison la plus puissante avec un quatre cylindres 2 litres turbo essence. Il reprend le même bloc que dans la précédente Golf R, mais aussi que dans les Audi S3 ou SQ2 (notre essai du sq2), ou encore le Cupra Ateca. Déraisonnable ? Celui qui se positionne entre le T-Cross et le Tiguan est équipé d’une transmission intégrale et d’une boîte double embrayage pour mieux encaisser cette puissance démoniaque. Outre les badges spécifiques, on remarque les feux diurnes à LED, ici sous la forme d’un trait vertical, ou encore une double sortie d’échappement en titane Akrapovic (en option à 4 000 €). Nous essayons aujourd’hui ce Volkswagen T-Roc 2.0 TSI 300ch R avec sa teinte Bleu Lapiz caractéristique.

Un T-Roc suréquipé et toujours aussi agréable

À l’intérieur, on découvre tout de suite le volant à méplat siglé R. Il permet de prendre les commandes du T-Roc équipé d’une direction à la démultiplication plus directe. Le T-Roc est doté de plusieurs modes de conduite. Le mode Race est le plus extrême et permet notamment de débrider l’échappement.

Pour le reste de l’habitacle, on remarque des plastiques durs peu flatteurs sur toute la planche de bord. Un travers que l’on pardonne car l’équipement est relativement complet avec un combiné d’instruments numérique personnalisable en série et un écran central tactile de 8 pouces. Toutes les aides à la conduite modernes sont là. Pour le confort, il faudra en revanche se tourner vers le catalogue des options. C’est le cas par exemple avec la sellerie cuir ou le toit vitré panoramique.

À l’arrière, l’habitabilité est fidèle aux autres T-Roc et reste légèrement supérieure à la moyenne de la catégorie. Des adultes, même grands, ne seront pas à l’étroit. 440 dm3 mesurés par nos soins pour le coffre, soit l’un des plus grands dans la catégorie. Ce T-Roc R est un vrai SUV qui allie à la fois sportivité et praticité.

T-Roc R : des performances de sportive

Au volant, commençons par évoquer la sonorité de l’échappement Akrapovic très agréable en mode Race. Un son qui est cohérent avec les performances de l’engin : 5,2 s pour le 0 à 100 km/h et 25,2 s pour le kilomètre départ arrêté. Le T-Roc R joue dans la même cour que le Cupra Ateca ou que l’Audi SQ2. Les 308 GTi ou Mégane RS – ou même Civic Type R – ne font pas mieux. On note donc de meilleures performances qu’une sportive compacte, ce qui est très intéressant.

Le bloc moteur est plein de 2 000 à 6500 tours/min environ. Autrement dit, les reprises sont excellentes dans cette plage de régime. Pour la partie châssis, notre voiture d’essai dispose de roues de 19 pouces optionnelles, contre 18 pouces en série, et d’une suspension pilotée également optionnelle. Résultat : au quotidien, la voiture s’avère relativement agréable sur les petites déformations. Une vraie polyvalence est à noter. En mode Race, la voiture ne prend quasiment pas de roulis et se montre efficace. Le système 4Motion (transmission intégrale) aide la mobilité du train arrière. VW a réussi à faire de ce T-Roc R une excellente auto dynamique et pleine de tempérament. Mais si vous cherchez véritablement une sportive, nous vous conseillons de vous tourner vers un véhicule plus bas, au centre de gravité abaissé.

Pour les consommations, pas de miracle. Nos mesures indiquent 10l/100 km en moyenne. Lorsque le rythme s’accélère, la consommation grimpe. Elle tombe à 9l/100 km en conduite coulée sur route. Le malus écologique dépasse 7 000 € et est à rajouter aux 45 000 € de la version de base. Avec les options de notre véhicule d’essai, le tarif monte à plus de 60 000 €. Hors option, ce T-Roc possède un prix plus faible que l’Audi SQ2 ou que la Mini Countryman John Cooper Works. Il s’agit donc d’un excellent choix si vous cherchez absolument un petit SUV énervé.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut