Essai Peugeot 3008 1.6i Hybrid 300ch GT

[Vidéo] Essai Peugeot 3008 1.6i Hybrid 300ch GT : le SUV le plus vendu de France passe à l’hybridation !

Le Peugeot 3008 est une star du segment des SUV. En France, il est le véhicule le plus vendu de la catégorie, et son succès devrait encore se poursuivre puisqu’il débarque désormais en hybride ! Ce sont plus précisément deux versions hybrides rechargeables, l’une de 225 ch et l’autre de 300 ch, qui vont rejoindre le catalogue en 2020. Nous essayons aujourd’hui la variation la plus puissante, avec un moteur essence 1,6 litre de 200 ch ainsi que deux moteurs électriques, un à l’avant et le second à l’arrière. Le tout est doté par conséquent de la technologie quatre roues motrices, une première sur le SUV.

Peugeot 3008 Hybrid4, un 3008 classique ou presque

À l’intérieur, ce 3008 hybride rechargeable ne change pas beaucoup par rapport aux 3008 thermiques. En montant à bord, on retrouve la configuration avec le petit volant, un écran central et les touches piano, sans oublier le combiné numérique. D’une touche, on peut accéder aux menus liés à l’hybridation. Il s’agit bien évidemment de menus dédiés à cette version, avec lesquels on peut connaître les flux d’énergie ou la façon dont la batterie se recharge en roulant, par exemple. Sur la console centrale prend place une touche de contrôle de vitesse en descente, une particularité propre aux 4×4.

Ce Peugeot 3008 Hybrid4 GT reçoit une couleur de sellerie spécifique et l’on retrouve une bonne qualité de présentation. Cette finition haut de gamme reçoit un équipement complet.  À l’arrière, on ne note rien de spécial par rapport aux versions thermiques, si ce n’est la banquette qui n’a pas la même cinématique à cause des batteries situées en-dessous. Conséquence de l’hybridation, et de la place occupée par les batteries, la surface de chargement n’est pas plane lorsqu’elle est rabattue. En revanche, on apprécie que le plancher pour les passagers reste plat, ce qui n’est pas souvent le cas sur un 4×4. Le volume de chargement du coffre reste lui inchangé.

Une hybridation qui vient alterner le dynamisme du 3008

Ce Peugeot 3008 hybride démarre systématiquement en mode 100% électrique, sauf si la température descend sous 0 °C. Cela signifie que l’on retrouve en démarrant les 300 ch et 520 Nm de couple disponibles. Une puissance qui a de quoi faire peur, mais qu’il convient de modérer. Il ne faut pas oublier le surpoids de cet hybride, avec 350 kg de plus en comparaison avec un Peugeot 3008 diesel. En jouant avec les différents modes de conduite, et en basculant en « Sport », on peut alors facilement ressentir la puissance et le couple disponibles. On sollicite cependant beaucoup la batterie et les moteurs électriques, eux aussi mis à contribution, car ils apportent un boost au moindre effleurement de la pédale d’accélérateur. En mode « Hybride », le 3008 privilégie plutôt la consommation essence et électrique, et il faut appuyer franchement sur l’accélérateur pour sentir la cavalerie arriver.

La transition entre la partie électrique et thermique est transparente pour le conducteur, sans à-coups. Ce 3008 est pour nous la référence parmi les SUV compact en compromis confort/comportement routier. Mais avec l’hybridation, ce constat est plus nuancé. Avec le système complet, on sent le poids en conduite sportive et nerveuse. Si vous ne le brusquez pas, le 3008 conserve ses qualités d’agilité. Alors, malgré ses 300 chevaux, ce 3008 Hybrid4 n’est pas sportif.

Peugeot 3008 Hybrid : la version 225 chevaux suffisante

Peugeot annonce une autonomie de 59 km en cycle WLTP. Un chiffre que nous jugeons un peu optimiste. 30 km nous paraissent plus réalistes. On en profite pour rappeler, comme à chaque fois avec les hybrides rechargeables, que les chiffres de consommation très bas ne sont approchables que si vous branchez le plus souvent possible votre 3008 Hybrid4. Il se recharge complètement sur une prise normale en 7 heures.

Pour le tarif, notre modèle d’essai est très cher puisqu’il monte à presque 54 000 €. Le 3008 hybride rechargeable débute à 44 000 € mais avec 225 ch, deux roues motrices et en finition Allure. Un concurrent direct du BMW X1 25e ! Notre version haut de gamme a comme rival principal le DS7 Crossback E Tense, qui est identique sur la partie mécanique. Celui-ci justifie plus facilement son prix élevé avec des prestations plus haut de gamme.

Partager l'article

3 commentaires pour “[Vidéo] Essai Peugeot 3008 1.6i Hybrid 300ch GT : le SUV le plus vendu de France passe à l’hybridation !

  1. Ou comment vendre (très) cher un véhicule trop lourd et inneficace, incapable de tourner correctement, et dont les chevaux n’existent que sur le papier.
    A peu près le contraire d’un véhicule efficient: Voici le progrès automobile de ces dernières année.
    Colin CHAPMAN (Fondateur de Lotus, et plus grand innovateur des années 60, 70 et 80 en matière automobile) doit se retourner dans sa tombe, lui qui a fait les voitures les plus efficaces, avec une devise: Le plus léger possible!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut