Essai Honda Jazz 1.5 i-MMD 109 ch Exclusive

[Vidéo] Essai Honda Jazz 1.5 i-MMD 109 ch Exclusive : le monospace citadin malin et abordable

La Jazz évolue mais cette quatrième génération conserve l’approche des anciennes versions : il s’agit toujours d’un petit monospace avec beaucoup d’espace. Avec ses 4,04 m de long, une longueur presque comparable à celle d’une Clio, elle se distingue en revanche avec sa hauteur à 1,53 m (quasiment 10 cm de plus que la française). Cette Jazz est proposée en France uniquement avec une motorisation hybride de 109 ch composée d’un bloc essence de 1,5 litre et de deux moteurs électriques. Une voiture aux prétentions de citadine et hybride, voilà une concurrente directe pour la nouvelle Yaris hybride et la récente Clio E-Tech hybride. Essayons-la pour voir comment elle se situe sur le segment.

Un monospace des villes

En se glissant à bord de la Jazz, on découvre tout de suite une excellente visibilité à l’avant, notamment dans les angles. Cela s’explique par des montants de pare-brise fins, façon Citroën C4 Space Tourer, typiques des monospaces. La planche de bord est visuellement réussie bien que composée exclusivement ou presque de plastique dur. On apprécie la présence d’inserts clairs qui rendent l’atmosphère plus chaleureuse (sur notre version d’essai en finition Exclusive). Comme dans un grand monospace, les rangements sont assez nombreux. Entre les sièges avant, prend place un airbag qui se déclenche en cas de fort choc latéral afin que les têtes des passagers à l’avant ne se cognent pas : rarissime !

 

Toutes les aides à la conduite modernes sont présentes. Mais rappelons que nous essayons la Jazz en finition Exclusive haut de gamme. Les places arrière constituent un point fort pour cette Jazz. Excellente habitabilité avec de l’espace aux jambes et de la garde au toit. À l’arrière d’ailleurs, l’assise se relève pour permettre facilement le chargement d’objets imposants. Cela n’empêche pas la banquette de se rabattre de façon traditionnelle par les dossiers également. Le volume du coffre est de 300 dm3, un peu entamé par la batterie située sous le plancher.

 

Une hybride ou une électrique cette Jazz ?

Le système hybride de cette Jazz est comparable à celui qui équipe le CR-V i-MMD. Cela signifie qu’il s’agit bien plus d’une voiture électrique qu’autre chose, et que le moteur thermique sert de groupe électrogène pour alimenter en continu le moteur électrique. Trois possibilités s’offrent à vous. Si la batterie est pleine, vous roulez en électrique (deux kilomètres au maximum en 100% électrique). Deuxième possibilité, le mode hybride avec le moteur thermique qui produit de l’électricité afin que le moteur électrique puisse tracter la voiture. Enfin, troisième possibilité, le moteur thermique prend parfois le relai à certaines vitesses (entre 80 et 120 km/h sous certaines conditions de charge).

 

Un fonctionnement qui peut paraître complexe mais on ne sent absolument pas les transitions entre ces trois modes. On peut se reporter au voyant « EV » du tableau de bord pour savoir si le mode électrique est activé, ou non. Le moteur se montre assez sonore dès que l’on est généreux sur l’accélérateur. On retrouve également un étagement de boîte artificiel qui se ressent. Cela est surprenant mais on apprécie l’effort. Au niveau du comportement, on ne retrouve donc pas le désagrément habituel de la boîte type CVT. En matière de performances, cette nouvelle Honda Jazz couvre en 9,4 s le 0 à 100 km/h, selon nos mesures et il lui faut 32 secondes pour le kilomètre départ arrêté. Là où le modèle se révèle le plus à l’aise, c’est en ville avec un couple disponible immédiatement de 253 Nm, comme une électrique. À basse vitesse, la relance est excellente.

 

En plus d’être pratique, avec ses nombreux espaces de rangement, et agréable à conduire avec son comportement typé confort, la nouvelle Honda Jazz est sobre : nous avons mesuré 5 l / 100 km en moyenne, soit aussi bien que la Clio hybride E-Tech et mieux que la précédente Yaris hybride. Toutes les autres citadines essence sont bien plus gourmandes.

 

Notre modèle d’essai coûte 25 000 € en haut de gamme (Exclusive), mais la Jazz hybride commence, elle, à 22 000 €. Si vous cherchez une alternative, vous pouvez opter pour la Jazz Crosstar. Il s’agit d’une voiture identique sur le plan technique mais aux allures de SUV, avec notamment une carrosserie rehaussée. Seul inconvénient, elle nécessite un surcoût de 2 000 €.

Partager l'article

2 commentaires pour “[Vidéo] Essai Honda Jazz 1.5 i-MMD 109 ch Exclusive : le monospace citadin malin et abordable

  1. Ce compte rendu est trop succinct et comporte une erreur importante pour ceux qui se soucient des possibilités d’accélération: le 0 à 100 est de 9,5 s pour la Jazz Hybrde « exclusive » et non 10,4…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut