[Vidéo] Essai Volkswagen e-Up! électrique 83 ch : la citadine électrique de VW revue et optimisée

La Volkswagen e-Up est la voiture électrique la moins chère du marché ou presque. Basée sur la même plateforme que la Skoda Citigo e, la VW est proposée à un prix légèrement plus élevé mais avec un équipement plus important. La première voiture 100 % électrique commercialisée par Volkswagen existe depuis 2013, mais elle a reçu une grosse mise à jour fin 2019. Sa batterie est passée de 18,7 à 36,8 kWh en capacité brute et lui permet une autonomie annoncée à 260 km. Avec ses grands feux de jour à LED en C dans le bouclier avant et des baguettes bleues, la Up ! électrique a de nombreux arguments pour séduire. Voici son essai. 

Une vie à bord au confort limité mais suffisant

Pas de révolution à l’intérieur de cette VW e-Up ! nouvelle version. Bien entendu, on retrouve une planche de bord ornée uniquement de plastique dur, comme chez toutes les concurrentes du segment. Pour retrouver toutes les informations, il faut se reporter aux compteurs analogiques et à un petit écran (sans couleur) qui affiche l’autonomie. On retrouve le système de climatisation automatique, un petit écran non tactile et un socle pour smartphone. Celui-ci peut en effet devenir le compagnon idéal et venir apporter le GPS, mais surtout afficher des données de conduite une fois jumelé avec l’auto.

Parlons des aides à la conduite et autres dispositifs de sécurité. Bonne surprise avec cette e-Up qui est dotée du freinage automatique d’urgence et de l’aide au maintien dans la voie. Sur une citadine cela reste relativement rare. À l’arrière, la place est réduite et n’est pas adaptée à un long trajet. Mais en appoint, c’est suffisant. L’habitabilité est la même que la version essence de la Up!. Une bonne performance.

On regrette cependant les vitres à ouverture à compas à l’arrière, ce qui contribue à ce sentiment de manque de place. Le coffre reste l’un des plus généreux du segment avec 251L.

Des performances taillées pour la ville

Au volant, la VW e-Up ! offre une puissance inchangée par rapport à la première version avec 83 ch. Avec 212 Nm de couple dès le démarrage, elle permet une conduite agréable notamment en ville, son terrain de jeu principal. Cette e-Up ! n’est pour autant pas une sportive, en témoigne les 12 secondes nécessaires pour réaliser le 0 à 100 km/h. Avec plus de 35 secondes pour le kilomètre départ arrêté, elle montre vite ses limites. En dehors des agglomérations, elle ne sera pas très à l’aise.

La VW e-Up ! dispose de trois modes de conduite (Normal, Eco, et Eco+). Les 83 chevaux ne sont disponibles qu’en mode Normal, le mode qui ne permet pas de disposer de la plus grande autonomie bien entendu. Ensuite, en Eco, on passe à 68 chevaux et finalement 54 chevaux en mode Eco+. Ce principe d’adaptation de la puissance selon le mode est identique à ce que l’on retrouve par exemple dans les Peugeot e-208.

Le mode Eco+ est celui qui limite le plus la puissance mais il est suffisant en ville. On se retrouve en effet rapidement à 50 km/h. Seul bémol, la coupure de la climatisation et du chauffage. Cela peut-être un peu gênant sur des trajets prolongés. À noter que les sièges chauffants de notre modèle d’essai fonctionnaient toujours…

Pour la partie châssis, l’auto est saine et avec seulement 1,2 tonne sur la balance, elle est aussi très agile. En matière de confort, elle se révèle correcte. On en vient à l’autonomie : lors de notre essai, nous avons pu prendre des mesures et relever 209 km en mode Eco pour pouvoir tenir 110 km/h sur autoroute. En restant en ville, l’autonomie grimpe à 249 km, soit quasiment les 260 km annoncés par l’homologation WLTP. Aucune autre petite citadine électrique – comme les Smart électrique ou la Mini SE ou Twingo ZE – ne peut en dire autant. Découvrez notre comparatif Twingo ZE / Vw e-Up!. Seule la Honda e pourra peut-être faire aussi bien grâce à une batterie similaire.

En matière de tarifs, la e-Up ! est vendue à 23 440 €, desquels il faut déduire les 6 000 € de bonus écologique. Le prix final est ainsi de 17 440 €, batteries incluses. Car VW fait le choix d’intégrer les batteries, elles ne sont pas en location. Le prix de vente intègre un chargeur de 7,4 kW et une prise Combo CCS pour la charge jusqu’à 40 kW. Rappelons que la Skoda Citigo e est une cousine technique de cette e-Up !. Vendue à 21 600 €, soit 15 600 € une fois le bonus déduit, elle est un petit peu moins équipée, sans doute moins « chic » et moins célèbre, mais elle utilise la même batterie.

Partager l'article

Un commentaire pour “[Vidéo] Essai Volkswagen e-Up! électrique 83 ch : la citadine électrique de VW revue et optimisée

  1. Ces voitures (VW, SEAT et Skoda) sont très intéressantes et tout à fait bien positionnées pour un usage urbain. Dommage que les tarifs du groupe VAG soient eux parfaitement disproportionnés pour des véhicules « simples ». La politique de VAG France en matière de SAV, tant sur les coûts que sue la Qualité de Service est contreproductive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut