BZ4X
Crédit Photo : TOYOTA

Concept Toyota bZ4X, la réponse nippone aux SUV électriques

Sur le segment des SUV électriques, la concurrence s’annonce rude, au moins autant que sur le segment des SUV thermiques. Alors, si Volkswagen entend prendre de l’avance avec son ID.4, Toyota va lui emboîter le pas. C’est en tout cas ce que préfigure le concept bZ4X. Un nom de code incompréhensible ? Nous décryptons pour vous le modèle qui était présenté dans le cadre du salon automobile de Shanghai.

Toyota bZ4X, l’après Prius

Deux lettres, bZ pour « beyond Zero », le chiffre 4 pour indiquer la position du modèle dans la future gamme amenée à se décliner de bZ1 à bZ5, et enfin un X pour indiquer qu’il s’agit d’un SUV ou d’un crossover. Voilà pour l’explication du nom de ce concept aussi inédit que déterminant pour le futur de Toyota. En effet, le modèle qui utilise la plateforme modulaire e-TNGA spécifique pour les véhicules électriques, inaugure ce que sera demain la gamme électrifiée du constructeur japonais.

Avec un empattement important mais des porte-à-faux réduits, le bZ4X est bien un SUV mais le constructeur nippon promet l’habitabilité d’une berline.

Un style high-tech avec une posture bien ancrée sur la route, voilà ce que veut proposer Toyota avec ce bZ4X. La face avant, inédite et différente des créations actuelles du constructeur, possède une calandre pleine, logique pour une voiture électrique. Les arches des roues sont marquées, avec une teinte noire qui permet de les différencier. On remarque une ceinture de caisse très haute, un long capot et une impression de hauteur qui n’en termine pas.

Outre ce style composé de lignes et qui ne laisse pas la place aux rondeurs, c’est aussi à bord que l’approche est futuriste. Le volant notamment est tout droit sorti du monde des jeux vidéo et évoque celui présenté il y a peu par Tesla. On ne devrait pas retrouver ce volant dans cette configuration précise sur le modèle de série, mais Toyota indique que la version finale pourrait embarquer la technologie Steer-by-Wire, c’est-à-dire sans aucune liaison mécanique.

Une débauche de technologie, mais quid de la mécanique ?

La planche de bord présente un écran central généreux, qui domine lui une console très large et flottante. Toutes les commandes sont accessibles facilement, tandis que l’on retrouve évidemment une instrumentation numérique.

Parlons de la motorisation. À ce sujet, Toyota n’a pas dévoilé beaucoup de données. On sait simplement que deux moteurs seront présents, un sur chaque essieu. On sait aussi que des panneaux photovoltaïques seront présents pour alimenter le tout. Les niveaux de puissance pourraient être voisins du cousin technique, le Subaru Evoltis. Pour information, celui-ci est disponible en version transmission intégrale avec deux moteurs de 160 kW (218 ch) et 300 kW (408 ch).

Tous les détails techniques devraient être communiqués rapidement et la version définitive de production est attendue en 2022. Avec une présentation complète d’ici la fin de l’année 2021 ? On l’espère. Toyota prévoit de commercialiser 15 véhicules électriques à batterie – dont 7 modèles Toyota bZ – à horizon 2025. Ce bZ4X n’est que le premier d’une longue série !

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut