Mini Clubman
Crédit Photo : BMW GROUP

Mini Clubman : meilleure ou pire Mini actuellement sur le marché ?

Face aux BMW Série 1, Mercedes Classe A et Mazda 3, une alternative existe chez Mini. En plus de la version classique, une déclinaison break est proposée : le Clubman. Une proposition aussi inédite qu’originale pour la marque anglaise qui a de sérieux atouts… et des limites. Alors, est-il pertinent de choisir ce Clubman aujourd’hui ? Voici nos conseils.

Le Clubman, la Mini qui en offre plus

Selon le constructeur, le Clubman n’est pas qu’une simple Mini. Il s’agit de la Mini « la plus sophistiquée, la plus polyvalente et la plus spacieuse jamais conçue. Une fois assis derrière le volant, le nouveau Mini Clubman vous ouvre de nouveaux horizons exaltants ». Un peu excessif ? Chez Mini, on capitalise sur les atouts du break avec trois chiffres importants. Tout d’abord, le Clubman possède six portes et permet d’accueillir cinq passagers. Lorsque tous les sièges sont rabattus, son coffre d’origine assez modeste (360 litres) peut grimper jusqu’à 1250 litres.

Pour celles et ceux qui ont tendance à voir la Mini comme une voiture peu habitable et trop étriquée, le Clubman est la réponse.

Extérieurement, le pari est réussi pour le Clubman. En effet, on retrouve tous les traits de la Mini, prolongés avec des lignes épurées et des contours très bien marqués. Grâce à ses voies élargies, elle se présente comme un véritable break et les portes arrière qui s’ouvrent de manière frontale sont très intéressantes. Lorsque l’on pense que la première version est apparue en 2015 (avant le restylage de 2019), on se dit que les designers ont fait un excellent travail car elle accroche toujours le regard.

La vie à bord est très agréable avec une position de conduite modulable et un équipement très riche. En effet, un écran tactile se glisse au milieu de la planche de bord en série et peut atteindre une taille de 8,8 pouces. Pour le conducteur, l’affichage tête haute et les sièges chauffants sont toujours agréables. Même les passagers à l’arrière sont soignés et le confort est réel. Avec une offre de motorisations assez vaste qui permet de choisir entre essence et diesel, le Clubman cumule les bons points. Ses faiblesses ?

Une Mini polyvalente ou pleine de compromis ?

Présentée comme polyvalente, la Mini Clubman nécessite tout de même de faire des compromis. En effet, on ne peut pas profiter du volume de coffre maximum et recevoir tous les passagers à bord. De même, si les portes battantes sont très pratiques, elles ne seront pas utilisables en toute circonstance, notamment lorsque l’on est garé avec une voiture juste derrière.

Enfin, un autre point faible du Clubman, et qui concerne toutes les Mini : le prix. En entrée de gamme, il faut déjà aligner plus de 25 000 € et se contenter d’un écran de taille réduite et d’une climatisation manuelle. Pour recevoir l’équipement le plus complet et même oser un peu de fantaisie avec les options de personnalisation, il faut disposer d’un budget plus élevé. Les versions les plus désirables comme le Clubman essence de 300 chevaux s’échangent pour plus de 45 000 €.

Selon nous, le Clubman reste toujours un excellent choix en 2021. Le break continue d’être une voiture « coup de cœur » plus qu’un achat purement rationnel. Mais après tout, c’est bien cela la définition de la passion automobile.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut