Mazda CX 50
Crédit Photo : MOTOR.ES

Mazda CX-50 : le SUV coupé alternatif ?

En remplacement de son SUV CX-5, Mazda va faire débuter le successeur baptisé CX-50. Il va ainsi rejoindre les CX-30 et MX-30 déjà présents dans le catalogue européen de Mazda, et contribuer au toilettage de la gamme annoncé par le constructeur japonais. En effet, Mazda souhaite clairement séparer les véhicules d’accès, avec une plate-forme compacte et des motorisations électriques, des véhicules plus Premium avec une plate-forme plus importante et des moteurs thermiques. C’est dans la deuxième famille que se positionne évidemment le CX-50. Que faut-il en attendre ? Peut-il venir redistribuer les cartes et affronter les SUV français Peugeot 3008 et Renault Arkana ?

Mazda CX-50, un nouveau SUV coupé

Plus grand que le CX-5, avec une longueur totale qui devrait avoisiner les 4,60 m, le Mazda CX-50 va débarquer sur le marché déjà presque saturé des SUV coupés. Dès 2022, ce pur produit nippon (son développement est mené depuis le site Mazda d’Hiroshima) devrait reprendre de toute évidence les derniers codes stylistiques présents sur les créations Mazda.

La face avant devrait emprunter quelques traits au CX-30, avec un dessin relativement doux. De profil, c’est une carrosserie avec une ligne de toit fuyante qui sera présente. L’inspiration est à trouver du côté des SUV allemands Audi Q3 Sportback et BMW X2.

Techniquement, ce nouveau Mazda CX-50 devrait reprendre la nouvelle plateforme qui servira, notamment, sur la Mazda 6 de nouvelle génération. Un choix qui va permettre d’affronter directement la concurrence allemande avec des motorisations à six cylindres essence et diesel embarquées.

Une offre de motorisations très complète

Évidemment, pour atteindre les objectifs de réduction d’émissions de CO2, une déclinaison hybride rechargeable devrait également arriver. Mazda pourrait dans ce cas compter sur un bloc moteur essence à quatre cylindres. Sans plus de détails pour l’instant sur la partie électrique. Mais il est vraisemblable que l’on retrouve l’association entre le 2,5 litres SkyActiv-G développant 184 chevaux avec le système hybride simple de 48 Volts en essence. En ce qui concerne le bloc moteur six cylindres en ligne avec système hybride, il pourrait s’agir de la version 3,0 litres SkyActiv-X (à allumage par compression) à hybridation légère 48 Volts.

En diesel, c’est le quatre cylindres diesel 2.2 SkyActiv-D qui devrait constituer l’entrée de gamme avec un moteur 3,3 litres SkyActiv-D en complément. Sans doute absent du catalogue pour la France. Au sommet de la gamme en termes de puissance, une version de 400 chevaux est également évoquée.

En chassant à la fois du côté des motorisations les plus nobles et présentes sur les voitures allemandes et du côté de l’hybride rechargeable, cheval de bataille de Peugeot, le futur CX-50 pourrait trouver sa place rapidement. Une alternative aux Peugeot 3008 et Renault Arkana ?

Partager l'article

5 commentaires pour “Mazda CX-50 : le SUV coupé alternatif ?

    1. Simple : la capacité d’accélération pour doubler les traînards et pour atteindre rapidement les dites limites.
      Bref, plus d’efficacité et de rapidité pour les gros rouleurs, en plus du plaisir de conduite.
      Capito ?

      1. 400 CV pour doubler un véhicule qui roule à 70 km/h (si je suis votre raisonnement) ? Sérieux?

        Ala limite, c’est de couple dont il est question, pas de puissance. Mais bon si ça vous fait plaisir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut