Ford Kuga Plug in Hybrid
Crédit photo : Ford

Ford Kuga Plug-in Hybrid : le SUV devient électrifié

À grand renfort d’électricité, la troisième génération du Ford Kuga apporte de la nouveauté. Le SUV veut continuer de se battre avec les concurrents toujours plus nombreux sur le segment. Placé entre le petit Puma et le futur grand Mustang Mach-E en matière de gabarit, le Kuga veut jouer l’atout « consommation » pour séduire. Un choix qui pourrait être payant. Découvrez tous les tarifs du Ford Kuga.

Ford Kuga 3 : un style renouvelé, guidé par les économies

En reposant sur une nouvelle plateforme technique, d’un poids réduit d’environ 80 kg en comparaison avec la précédente, mais aussi en utilisant des matériaux légers (amortisseurs plus creux, haut-parleurs en néodyme, tapis peu épais…), le Kuga chasse chaque gramme superflu. Lui qui a été élargi mais surtout rabaissé soigne son aérodynamique pour offrir une résistance aux éléments encore moindre. Résultat, la consommation est en baisse.

Il faut l’avouer, ces efforts sont là pour venir compléter le choix fort de Ford : proposer pour la partie mécanique trois systèmes hybrides différents. Ainsi, en plus des versions à trois cylindres essence de 150 ch et quatre cylindres diesel turbo de 120 et 190 ch, on peut opter pour un Kuga mHEV, PHEV ou HEV. On vous explique tout.

Ford Kuga 3 : le détail des versions hybrides

Ford Kuga hybridation légère (mHEV)

Avec un moteur diesel 2,0 litres EcoBlue de 150 ch, un moteur électrique de 11,5 kW et une batterie de 48 V, ce premier niveau d’hybridation permet déjà de faire chuter la consommation aux environs de 5 l /100 km. Les émissions de CO2 restent cependant à un niveau élevé (132 g/km).

Ford Kuga full hybrid (HEV)

Avec un quatre cylindres 2,5 litres essence à cycle Atkinson de 164 ch et un moteur électrique de 120 ch, le tout associé à une batterie de 1,1 kWh (qui se régénère uniquement lors des phases de décélération et de freinage), le Kuga HEV monte encore les performances d’un cran. Il est attendu pour la fin d’année 2020.

Ford Kuga hybride rechargeable (PHEV)

On reprend le quatre cylindres 2,5 litres de 164 ch, on y ajoute un moteur électrique de 61 ch (logé dans la boîte automatique CVT) et le Kuga PHEV devient la version hybride rechargeable. Il revendique une puissance de 225 ch… pour une consommation de 1,2 l/100 km. La consommation est directement liée à la fréquence des branchements, comme c’est toujours le cas avec les hybrides rechargeables. Côté émissions de CO2, elles tombent à 32 g/km.

Ford Kuga PHEV (Plug-in Hybrid), le choix évident ?

L’hybride rechargeable apporte évidemment des avantages en comparaison avec l’hybridation simple, même puissante. Alors, en embarquant le bloc dérivé de la Mondeo Hybrid, le Kuga PHEV jouit d’une batterie à la puissance de 14,4 kWh. Cela lui permet une autonomie en tout électrique de 56 km en usage mixte et de 68 km en usage urbain (chiffres Ford).

Avec cinq modes de conduite selon la situation, une recharge possible par prise secteur 230V, une wallbox et les bornes rapides, le Kuga PHEV est clairement le modèle à plébisciter. Son tarif agressif de 38 600 € en entrée de gamme permet d’apporter une offre cohérente. Une vraie alternative aux références du marché.

Partager l'article

Un commentaire pour “Ford Kuga Plug-in Hybrid : le SUV devient électrifié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut