Citroën c4
Crédit Photo : W. CROZES @ Continental Productions

Nouvelle Citroën C4 : ses atouts (et ses faiblesses) face aux Peugeot 308, Renault Mégane et Volkswagen Golf

Citroën est toujours dans le match des compactes avec sa C4 renouvelée. Elle doit affronter une concurrence rude, venue notamment de France, avec la cousine 308 du groupe PSA. Mais Renault n’entend pas non plus laisser de parts de marché avec sa Mégane, tout comme Volkswagen qui compte évidemment sur sa vénérable Golf, désormais rendue à sa huitième génération. Comment se situe la Citroën C4 au sein de ce segment si disputé ? Voici notre premier avis.

Citroën C4, une compacte qui se démarque

La catégorie des compactes est loin d’être celle de l’originalité. Au contraire, les constructeurs y proposent des créations relativement sobres et limitent la prise de risque. La Golf, la Mégane, la 308. Les mauvaises langues diront que les générations se succèdent et se ressemblent. Clairement, les constructeurs ne révolutionnent pas ces voitures qui fonctionnent bien. Citroën adopte une approche différente et affiche une véritable audace en ce qui concerne le style. La garde au sol est élevée, la lunette arrière a un dessin très incliné et la face avant est pourvue d’un regard découpé sur deux niveaux. Une compacte ? La Citroën C4 reprend les codes d’un SUV coupé, ce qui lui permet de réellement se démarquer. Cette audace sera t-elle récompensée ? Le modèle devrait en tout cas vous séduire si vous cherchez une voiture de ce segment plus originale que les autres.

L’esthétique de votre futur compacte, voilà un élément qui joue dans la balance. Car en ce qui concerne le gabarit général, la comparaison entre les trois françaises et l’allemande n’apporte que très peu de moyens de les départager. La C4 est aussi longue qu’une Mégane (4,36 m) et toutes sont aussi larges. La C4 se remarque par sa hauteur, étant la seule à dépasser les 1,50 m (1,53 m), là où la Mégane culmine à 1,45 m. En ce qui concerne l’empattement, on note peu de différences également. Pour ce qui est du volume de coffre, la Peugeot 308 reste imbattable avec ses 420 L (max), là où la concurrence ne dépasse pas 380 L.

Une vie à bord typée confort pour la C4

En prenant place à bord de la nouvelle Citroën C4, on remarque une position de conduite logiquement plus élevée que chez la concurrence. Les sièges sont accueillants et confortables mais la présentation globale est assez traditionnelle. On accède facilement à l’écran tactile (jusqu’à 10 pouces) et l’instrumentation est devenue numérique avec un affichage tête haute. La Citroën n’a pas à rougir face à la Golf 8 en ce qui concerne la présentation, et notamment la qualité des assemblages ou le choix des matériaux.

Là où la voiture allemande se distingue toujours, c’est sur le spectacle offert au premier regard et sur la montée en gamme numérique. On retrouve, en effet, deux larges dalles juxtaposées de 10 pouces. Impressionnant. En ce qui concerne la vie à bord, la 308 est selon nous la moins intéressante, avec des écrans plus petits, des touches moins ergonomiques et même une liste d’aides à la conduite plus faible. Le poids des années commence à se faire sentir.

L’électrique, la proposition inédite de Citroën

Si du point de vue du rendu esthétique Citroën veut se démarquer, c’est également le cas en matière de motorisations. Afin de contrer l’offre hybride rechargeable de la concurrence, la marque aux chevrons va miser sur la ë-C4, ses 136 ch et sa grosse batterie de 50 kWh. Pour rappel, la Renault Mégane est disponible en version E-Tech 160 hybride rechargeable, tandis que la Volkswagen Golf est, elle, déclinée en deux versions eHybrid de 204 ch ou GTE de 245 ch. Mais la C4 sera la seule 100% électrique.

Bien entendu, la C4 est également accessible avec une hybridation légère. On retrouve là un partage d’organes avec la cousine 308 à laquelle elle emprunte le bloc 1.2 PureTech proposé en trois niveaux de puissance, allant de 100 à 155 chevaux. Aucune déclinaison sportive n’est en revanche prévue pour elle.

La nouvelle C4 veut s’afficher comme la plus originale de toutes, mais ce n’est que la déclinaison 100 % électrique ë-C4 qui peut vraiment se vanter d’apporter un vent de nouveauté. Alors, la version classique promet d’être relativement conventionnelle… Reste à connaître les tarifs car elle sera sans doute positionnée de manière agressive !

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut