cupra leon
Crédit Photo : CUPRA - SEAT

Cupra Leon TSI 300 ch : essai d’une bête de course en vente libre

Avec 300 chevaux, la version VZ de la Cupra Leon est la proposition la moins raisonnable de la jeune marque en ce qui concerne son modèle compact. Car bien qu’existant en hybride et hybride rechargeable, elle se trouve ici totalement libérée de toute préoccupation écologique… devenant une version extrême.

Un feeling plus direct et agréable que la Golf R

Sous le capot de cette Cupra Leon TSI, on retrouve un moteur familier dans l’offre du groupe Volkswagen. Il s’agit du 2,0 litres TSI déjà observé à bord de la Seat Leon Cupra de précédente génération. Avec des puissances qui sont progressivement passées de 280 à 290 puis 300 chevaux, ce bloc moteur continue de faire le bonheur de ceux qui recherchent de la performance et de la polyvalence. Cette nouvelle itération propose bien 300 chevaux, et même 310 chevaux en version Sportstourer 4Drive. 

Le moteur se révèle convaincant. En effet, contrairement aux performances que peut afficher une Golf R, on se trouve ici avec une puissance légèrement inférieure mais un poids global de l’engin bien plus faible. Le turbo se laisse entendre et apporte des sensations agréables. Sur les premiers rapports, la Cupra Leon TSI est vive, très vive. La boîte DSG à double embrayage et sept rapports apparue sur l’ancienne Leon Cupra est de nouveau présente et effectue bien son travail.

Cupra soigne l’expérience du conducteur et permet de sélectionner plusieurs modes de conduite. On peut notamment jouer avec les versions Sport ou Cupra, ou même choisir le réglage Individual, pour définir exactement ce que l’on souhaite pour le moteur, la boîte de vitesses et la suspension.

À en croire de nombreux confrères de la presse automobile, la partie châssis est très réussie avec une direction précise et notamment un train avant incisif qui permet une bonne inscription dans les virages.

La Sportstourer, version à privilégier ?

Cupra propose la Leon en version berline ou en version break Sportstourer. Celle-ci a le droit à 310 chevaux et à une transmission intégrale. Deux éléments pour une différence majeure ? Oui ! Si le niveau de confort et les performances sont relativement proches à vive allure, c’est la déclinaison break qui semble la plus adaptée à un usage quotidien. « La Sportstourer l’emporte sans sourciller : ses 26 cm de plus sur la longueur sont vite oubliés à l’ouverture du coffre plus grand de 240 l racontent nos confrères de La Revue Automobile. Sur autoroute ou à un rythme de bon père de famille, sa transmission intégrale et sa stabilité rassurent tout en invitant à moins hausser le ton, contrairement à la compacte ».

Proposée au tarif de 40 510 €, c’est-à-dire environ 3 000 € de moins qu’une Volkswagen Golf GTI, la Cupra Leon et ses 300 chevaux partage pourtant la même base technique. Alors, à moins de vouloir absolument vous offrir la griffe Volkswagen, elle constitue selon nous une excellente alternative. Mieux, la Leon ouvre la possibilité à de nombreuses personnalisations. De la peinture au dessin des jantes en passant par la sellerie ou encore l’intégration d’un toit panoramique, vous pouvez avoir une configuration individuelle et véritablement identifiable. Le rapport prix/équipement et plaisir est au mieux si vous cherchez une petite bombe sportive, sans hybridation. En break, il faut débourser 44 790 €. Un malus écologique viendra se rajouter, voisin de 2 800 €. Une addition un peu lourde certes mais le plaisir est réel.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut