SUBARU - BRZ 2022
Crédit Photo : SUBARU

Subaru BRZ : présentation de la nouvelle génération

Depuis 2012, la Subaru BRZ est la grande concurrente de la Toyota GT86 sur le segment des sportives bon marché. Des voitures cousines sur le plan technique, qui sont des ambassadrices de la sportivité façon asiatique. Le moment est venu pour la première génération de laisser sa place à une toute nouvelle mouture. En voici les détails.

Une évolution moteur notable pour la BRZ

Commençons notre tour complet des changements pour cette nouvelle génération de Subaru BRZ en nous intéressant, une fois n’est pas coutume, à la partie moteur. Sur le premier coupé, il fallait se contenter d’un bloc à quatre cylindres 2,0 litres atmosphérique développant 206 chevaux pour 205 Nm. Désormais, tout en conservant son bloc quatre cylindres, la Subaru voit sa cylindrée passer à 2,4 litres pour une puissance totale de 231 chevaux. Le couple évolue, lui aussi, et atteint désormais 250 Nm.

Avec son poids certes en évolution mais toujours relativement contenu (1 315 kg), la Subaru BRZ est un vrai petit coupé sportif avec une approche « à l’ancienne ». Une offre qui tend à se raréfier dans le paysage automobile actuel.

Un design dans la lignée de la première génération

Esthétiquement, le changement n’est pas renversant. On retrouve les traits de la première BRZ, preuve que son dessin vieux de huit ans est encore très actuel. Avec trois petits centimètres gagnés en longueur et 1 cm de moins en hauteur, son gabarit est voisin de la BRZ que l’on connaît déjà.

C’est la face avant qui évolue le plus avec une calandre en forme hexagonale légèrement plus fine. Les feux avant bénéficient d’un nouveau dessin. À l’arrière, ce sont également les blocs optiques qui évoluent et des ailes qui sont plus larges. On sent le travail de fond sur l’aérodynamique, comme en témoignent le dessin des boucliers et l’ajout de spoilers. Avec cette BRZ, on veut disposer d’une auto avec de l’appui !

Évoquons brièvement la vie à bord. Tout en conservant un caractère sportif, la BRZ ne peut pas se priver d’une certaine montée en gamme sur le plan technologique. On retrouve ainsi un écran de 7 pouces pour le combiné d’instrumentation et un second de 8 pouces pour le système d’info-divertissement.

Une carrière réservée à l’Asie et aux États-Unis

Bien qu’elle évolue tant sur le plan mécanique qu’esthétique, la Subaru BRZ ne devrait pas provoquer un engouement aussi fort que la première génération. Ses performances commerciales chez nous restent confidentielles (à peine plus de 500 exemplaires de la première génération se sont écoulés en Europe). Elle n’est donc pas « attendue » par des milliers d’automobilistes.

Alors, le nouveau coupé dans sa deuxième génération pourrait ne pas s’inviter sur nos routes. La faute en partie à une mécanique certes joueuse mais pas vraiment compatible avec les normes en vigueur. En effet, la Subaru BRZ pourrait recevoir un lourd malus écologique en étant commercialisée en France. Une raison qui explique peut-être que, pour l’heure, elle ne soit pas confirmée sur notre marché.

Une décision qui pourrait être logique de la part de Subaru, tout comme le fait Nissan avec sa future 400Z ou encore Hyundai avec sa i30N. Quant à la cousine, la Toyota GT86 – qui partage la même plate-forme et la même motorisation – son avenir dans l’hexagone s’écrit lui aussi en pointillés.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut