Voiture électrique
Crédit photo : Markus Distelrath

Premier semestre 2020 : des ventes de voitures électriques très encourageantes

Malgré la crise sanitaire qui frappe le monde entier et une chute des ventes au mois d’avril, le nombre de voitures électriques vendues a doublé au cours du premier semestre 2020, atteignant près de 45 000 immatriculations. En effet, la tendance est à l’électrique avec une belle progression par rapport à 2019. Petit bilan du premier semestre 2020.

27 132 immatriculations

Selon Avere-France (l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique), les six premiers mois de l’année ont été marqués par l’immatriculation de 44 977 véhicules électriques particuliers. Il s’agit d’une progression de 114% par rapport à la même période en 2019. Cela représente une augmentation des parts du marché de 1,8 à 6,3%. Les feux sont donc au vert sur ce segment. D’après l’association Avere-France, 1 218 véhicules électriques ont été vendus en avril en pleine crise de Covid-19, dont 70% à des clients particuliers.

Nous pouvons considérer que, sans la crise sanitaire sans précédent que nous avons connue, l’électrique aurait connu une véritable ascension. De nombreuses livraisons ayant été reportées, les chiffres du second semestre s’annoncent de ce fait très encourageants. Dans ce contexte particulier, Cécile Goubet, déléguée générale d’Avere-France, rappelle l’importance du soutien de l’état pour encourager l’achat de l’électrique. Un message important qui doit résonner au gouvernement qui envisage de baisser le bonus écologique pour les particuliers en 2021.

Le top 10 des ventes de voitures électriques en France au premier semestre 2020

Le développement de l’offre du véhicule électrique n’est pas pour rien dans l’augmentation des ventes. D’après l’Avere France, 44 977 véhicules électriques particuliers ont été vendus en France au premier semestre 2020, dont 13 728 en juin 2020. Voici les 10 modèles qui ont enregistré le plus d’immatriculations. D’autres modèles prévus à la rentrée, notamment les Fiat 500 électrique et Volkswagen ID.3 ont toutes leurs chances d’intégrer ce classement prochainement.

1 – RENAULT ZOE

Rajeunie fin 2019, la ZOE s’est écoulée à 17 650 unités au premier semestre 2020 malgré une baisse considérable au mois d’avril (322 unités vendues). Elle s’impose à la première place du classement, notamment grâce aux 6 012 unités vendus rien qu’au mois de juin 2020.

2 – PEUGEOT E-208

La Peugeot e-208, sortie début 2020, occupe la seconde place avec 8 954 unités vendues, dont 360 au mois d’avril. Le modèle affiche de bons résultats depuis sa sortie, mais cela est loin d’être suffisant pour détrôner la ZOE de Renault.

3 – TESLA MODEL 3

Loin derrière avec 3 562 exemplaires vendues au premier semestre 2020, la Model 3 se situe tout de même en troisième position et poursuit son ascension. Le modèle continue à bien se vendre, même en temps de crise sanitaire (189 exemplaires vendus en avril).

4 – HYUNDAI KONA ELECTRIC

Il s’agit du premier petit SUV électrique commercialisé en France. Une version restylée de ce modèle sera proposée à l’automne. 1 854 exemplaires du Hyundai Kona Electric ont été vendus en France entre janvier et juin 2020.

5 – DS3 CROSSBACK E-TENSE

Sorti en janvier 2020, le DS3 Crossback 100% électrique s’est vendu à 1 729 unités au premier semestre 2020, dont 50 exemplaires en avril.

6 – KIA E-NIRO

Le Kia e-Niro européen avait été présenté lors du Mondial de l’Automobile de Paris et est commercialisé en France depuis 2018. Le modèle sort son épingle du jeu avec 1 520 unités vendues entre janvier et juin 2020.

7 – CITROËN C-ZERO

La C-Zéro est un véhicule électrique de première génération, dont l’autonomie réelle ne dépasse guère les 100 km. Elle est utilisée par PSA pour sa flotte de véhicule en autopartage “Free2Move” mais est peu plébiscitée par le grand public. Elle trouve tout de même sa place dans le classement avec 1 472 unités vendues, dont 548 au mois de juin 2020.

8 – NISSAN LEAF

Grâce à une nouvelle entrée de gamme, la Nissan Leaf a vu ses prix baisser début 2020 en version 62 kWh, mais aussi 40kWh. On la retrouve à la 8ème place du classement avec 1 404 unités vendues au premier semestre 2020.

9 – PEUGEOT E-2008

Commercialisé en janvier 2020, les ventes du Peugeot e-2008 ont mis du temps à décoller. Le modèle atteint tout de même 406 exemplaires vendus en juin 2020.

10 – BMW I3

À la dixième place du classement se trouve le BMW i3, un modèle qui se caractérise par ses innovations technologiques. Son moteur électrique de 125 kW développe 170 chevaux, avec un couple de 250 Nm. 759 unités ont été vendues au premier semestre 2020.

Les chiffres des 10 modèles électriques les plus vendus en France entre janvier et juin 2020

Modèles Janvier Février Mars Avril Mai Juin   Total Part de marché
1 Renault Zoe 5 331 3 076 1 744 322 1 165 6 012 17 650 39,25%
2 Peugeot E-208 2 537 2 495 756 360 679 2 127 8 954 19,91%
3 Tesla Model 3 124 1 025 1 385 189 219 620 3 562 7,92%
4 Hyundai Kona 248 414 151 16 351 674 1 854 4,12%
5 DS DS3 Crossback 597 517 210 50 103 252 1 729 3,84%
6 Kia E-Niro 429 278 152 205 456 1 520 3,38%
7 Citroen C-Zero 414 162 12 89 247 548 1 472 3,27%
8 Nissan Leaf 360 283 154 113 494 1 404 3,12%
9 Peugeot E-2008 52 85 83 18 151 406 795 1,77%
10 BMW I3 137 153 98 122 249 759 1,69%

Un contexte qui booste les ventes

La norme européenne CAFE

La norme CAFE (Corporate Average Fuel Economy) impose aux constructeurs de respecter un quota de CO2 pour leurs ventes en Europe. Concrètement, cette réglementation limite à 95 g/km le taux moyen de CO2 émis par les véhicules particuliers neufs vendus depuis le 1er janvier 2020, tous constructeurs confondus. Si cette norme n’est pas respectée, les constructeurs se verront infliger une sanction financière. Les premières amendes tomberont en 2021 sur la base des chiffres de ventes 2020. Pour éviter cela, les constructeurs se concentrent sur les ventes de véhicules électriques, ce qui peut expliquer le réel engouement en ce début d’année 2020 pour ce segment.

Des aides à l’achat

Dans le cadre du plan de relance post-Covid, les véhicules électriques bénéficient d’aides à l’achat. Un vrai coup de pouce pour les ventes. Sur les véhicules de moins de 45 000 €, le bonus de l’État est remonté de 6 000 à 7 000 €. Un assouplissement de la prime à la conversion permet également à un plus grand nombre de foyers de profiter de l’aide de 5 000 € pour l’achat d’une électrique.

Les aides peuvent atteindre jusqu’à 12 000€, de quoi réellement convertir les Français à l’électrique, malgré un prix d’achat qui reste encore élevé. Le coup de pouce de 7000€ doit se terminer fin décembre 2020. Alors, si l’électrique vous fait de l’œil, c’est le moment de vous lancer ! L’État prévoit à moyen terme de réduire toutes ces aides. Le plan de relance est une aubaine pour les automobilistes qui souhaitent se convertir à l’électrique.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut