Audi Q5 Sportback
Crédit photo : Audi France

Audi Q5 Sportback hybride rechargeable 55 TFSI e : votre nouveau SUV préféré

Le Q5 Sportback débarque sur le segment des SUV coupés et continue d’en offrir toujours plus à ceux qui ont envie d’avoir entre les mains un véhicule familial avec un dessin dynamique et sportif. Après son petit frère le Q3, le « grand » Q5 a lui aussi le droit à un hayon plus incliné et devrait disposer d’un très fort pouvoir d’attraction. Voici une présentation de celui-ci dans sa version hybride rechargeable 55 TFSI e.

Q5 Sportback 55 TFSI e, le SUV stylé électrifié

Dynamique, élancé, le Q5 Sportback affiche fièrement une ligne originale qui plaît en cette période, avec sous le capot un moteur hybride rechargeable puissant qui développe 367 chevaux au total. Comme les BMW X4 et Mercedes GLC Coupé, la création de la marque aux anneaux joue sur cette carrosserie très à la mode en ajoutant en complément une fiche technique qui impressionne.

Si son gabarit est identique au Q5 normal – notamment avec sa longueur totale de 4,69 m – Audi a pensé à raboter légèrement la garde au toit pour le rendre plus bas visuellement. Mais ne cherchez pas d’autres changements à l’extérieur. À bord, le coffre recule légèrement avec un volume qui perd une cinquantaine de litres. En embarquant un système hybride mais aussi une transmission plus complexe qui est ici intégrale, l’espace disponible sous le plancher n’est désormais plus utilisable. Ajoutez à cela une hauteur sous tablette assez faible et le Q5 Sportback a ici un mauvais point avec 510 litres sous le cache-bagages.

Une vie à bord à peine entachée par l’hybride

Lorsque l’on se glisse derrière le volant, on retrouve une présentation relativement traditionnelle. Selon les versions, il est possible de disposer d’un écran central tactile plus ou moins généreux avec une cartographie GPS très complète, tandis que l’on se plaît à trouver facilement le mode « EV » pour basculer le SUV en 100 % électrique.

La finition est soignée, le volant se prend bien en main et on peut rouler à vive allure ou plus doucement sans entendre les bruits extérieurs. Une fois le contact enclenché, on découvre un véhicule très à l’aise malgré le surpoids apporté notamment par l’ensemble des batteries. Lui qui affiche un poids à vide de 2 150 kg ne le fait finalement pas tant ressentir. L’adhérence est excellente, la répartition des masses bonne ce qui limite les mouvements de caisse.

Des prestations en tout électrique limitées

Les relances apportées par le moteur thermique de 265 chevaux essence additionnés d’un bloc électrique de 143 chevaux sont suffisantes. Attention, il ne s’agit pas d’un véhicule sportif, mais les relances permises par l’hybridation sont largement à la hauteur. Le plaisir de conduire est bien là. Un bémol concernant la motorisation, l’autonomie en électrique est limitée. Une fois la batterie épuisée, la consommation grimpe et on peut allègrement dépasser les 8 l/100 km sur de longs trajets. Comme de coutume, les performances seront d’autant meilleures que la recharge sera fréquente. Celle-ci peut s’effectuer en 2h30 avec une Wallbox 7,4 kWh ou en 9 h avec une prise électrique conventionnelle.

En ce qui concerne les tarifs, la version hybride rechargeable 55 TFSI e ne se brade pas. Accessible à partir de 56 190 € en version Design 35 TDI, le Q5 Sportback avec le moteur hybride rechargeable 55 TFSI e de 367 ch dont nous vous parlons dans cet article est accessible, lui, à partir de 73 150 €. Un prix qui ne donne pas le droit au bonus écologique. Si vous en voulez encore plus, vous pouvez basculer sur la déclinaison SQ5, qui repasse en diesel avec 341 équidés, facturée 83 500 €.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut