308 vs Mercedes Classe A
Crédit Photo : DAIMLER - PEUGEOT INTERNATIONAL

La Peugeot 308 face à la Mercedes Classe A : un duel équilibré ?

Dans la catégorie des berlines compactes, opposer la Mercedes Classe A avec la Peugeot 308 est devenu une habitude. Car la voiture venue d’Allemagne se positionne comme une référence depuis des années, et la turbulente française veut toujours se hisser au plus haut niveau. Cette confrontation prend tout son sens puisque chez Peugeot, la 308 a entamé cette année sa révolution. Que penser de la nouvelle génération face à la Classe A ? Voici notre comparatif.

Peugeot 308, la classe à la française

Alors que Mercedes positionne sa Classe A comme une compacte Premium, la proposition de Peugeot tend à suivre ce sillon mais le constructeur français joue toujours sur son côté généraliste. C’est ce qui permet en partie d’afficher des tarifs plus doux mais aussi de cibler une clientèle plus large.

Avec plus de 150 000 exemplaires vendus dans toute l’Europe, la Classe A est la référente du segment. Pas du tout absente du match, la 308, élue voiture de l’année en 2014, avait besoin d’une nouvelle version. C’est le cas depuis quelques semaines. Et la proposition est très réussie. Avec des blocs optiques fins, un long capot et une face avant très agressive digne d’une lionne, la 308 se veut moins lisse que par le passé. En ce qui concerne le gabarit, les deux sont presque des sœurs jumelles. 4,36 m de long pour la française, 4,42 m pour l’allemande. La Classe A en veut toujours plus, ce qui explique qu’elle soit plus large de 10 cm et plus haute d’un centimètre que la 308 (soit 1,91 m de large et 1,45 m de haut pour la Classe A).

En découvrant l’habitacle, on a plaisir à voir que la Peugeot 308 est montée en gamme. Le i-Cockpit, qui célèbre bientôt ses 10 années d’existence, permet toujours de profiter d’un petit volant et de compteurs placés en hauteur. La taille de l’écran positionné au centre est de 10 pouces, avec un second écran en dessous très pratique. On peut paramétrer les raccourcis pour disposer d’une interface à sa main. Chez Mercedes, l’intérieur proposé est un peu plus daté mais toujours aussi impressionnant. Le double écran, des commandes tactiles, une ergonomie impeccable. Tout est soigné. La commande vocale, devenue une référence, fait aussi merveille.

De la technologie et de l’ingéniosité des deux côtés

La technologie est de plus en plus présente à bord de la Peugeot. La dotation reprend les éléments que l’on connaît déjà sur la 508 avec notamment des aides à la conduite et un système semi-autonome. Pour ceux qui recherchent toujours plus de technologies et de gadgets, c’est donc vers la Classe A qu’il faut se tourner. Elle peut en option proposer, entre autres, une caméra à 360° et des aides à la conduite à foison.

En matière d’habitabilité, la Peugeot 308 a pour elle un volume de coffre généreux, dépassant 400 l en configuration moteur classique, et atteignant tout de même 360 l en choisissant l’hybride rechargeable. Presque aussi bien que la Mercedes Classe A, qui plafonne à 370 l en version thermique et 310 l seulement en hybride rechargeable. Reste que le changement est plus aisé sur la voiture allemande grâce à une hauteur du seuil inférieure et une largeur au niveau du passage de roues plus importante.

Une offre moteur dans l’air du temps

Essence, diesel, hybride rechargeable et même électrique, il est possible de choisir la 308 qui vous convient en ce qui concerne les motorisations. Les deux propositions hybrides rechargeables qui reprennent les blocs essence 1.6 PureTech, associés à un électromoteur et une batterie qui nous semble les plus séduisantes. Il est possible de choisir entre une puissance totale de 180 ou 225 chevaux.

Même approche chez Mercedes. Avec le moteur quatre-cylindres 1,3 litre turbo (partagé avec Renault), la compacte peut développer jusqu’à 218 chevaux en hybride rechargeable. Il est aussi possible de faire son marché entre les différentes versions essence et diesel. Pour celles et ceux qui aiment la sportivité, il est possible de choisir une version plus radicale avec le badge emblématique AMG : A35 AMG et A45S AMG, qui développent respectivement une puissance de 306 et 421 ch.

Côté prix, ils sont plus abordables avec la Peugeot 308. Bien qu’on ne connaisse pas encore le détail de la grille tarifaire de celle qui sera commercialisée à partir du mois de septembre, il faut s’attendre à un prix d’attaque positionné aux environs de 26 500 €, alors que la Classe A demande 29 000 €. Un écart de prix de 3 000 à 4 000 € est à attendre en déroulant toute la gamme. Mais en piochant du côté des options ou en se lançant sur une déclinaison plus huppée, c’est bien du côté de la firme à l’étoile que le tarif va le plus augmenter.

La 308 constitue un excellent choix, elle qui vient marcher sur le territoire de la Mercedes Classe A. Pour une question d’image, mais aussi de statut, il lui manque peut-être une déclinaison plus sportive. La GTI ne sera pas reconduite, et une déclinaison PSE ne semble pas à l’ordre du jour. Dommage.

 

 

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut