Fin voitures thermiques Belgique

Les moteurs thermiques bientôt bannis en Belgique ?

La fin de vie des voitures thermiques se rapproche. Ainsi, de nombreux pays souhaitent mettre en place rapidement des mesures pour interdire la commercialisation des voitures thermiques, qu’elles soient uniquement essence ou diesel. Une requête a été émise auprès de la Commission européenne pour lui demander de fixer une date à partir de laquelle cette interdiction pourra être actée. La Belgique fait partie des pays à l’initiative de ce projet.

Objectif : la neutralité carbone

Durcir encore les normes d’émissions de CO2, limiter progressivement puis interdire totalement la commercialisation des voitures équipées d’un moteur thermique, voilà le programme que plusieurs pays souhaitent mettre en place. Pointé du doigt car il représente une part importante des émissions de gaz à effet de serre, le secteur du transport doit évoluer de manière très forte pour atteindre les objectifs fixés, et espérer à terme une neutralité carbone.

Voilà pourquoi plusieurs pays membres de l’Union Européenne réclament une date fixe pour toute la zone, à partir de laquelle il sera interdit de vendre des voitures équipées d’un moteur thermique. En prenant cette décision, l’Union Européenne pourrait donner un signal fort aux usagers mais également aux constructeurs en poussant l’offre de véhicules zéro émission.

Neuf pays européens réclament la fin de la voiture thermique

Les neuf pays à l’origine de cette demande sont l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Irlande, la Grèce, la Lettonie, le Luxembourg, Malte et les Pays-Bas. On ne retrouve pas dans cette liste des pays comme l’Allemagne, l’Italie ou même la France. Aucun « grand pays constructeur » ne figure parmi les signataires. « Mais ce sont des marchés importants et des pays qui abritent une importante activité d’assemblage. C’est le cas de la Belgique » explique la ministre fédérale de l’Energie, Tinne Van der Straeten.

En Belgique d’ailleurs, ce n’est pas seulement l’appel qui est lancé. Le gouvernement souhaite aussi de son côté établir des normes encore plus sévères et développer l’infrastructure pour permettre la recharge de véhicules électriques. « Un air plus sain, moins d’émissions de CO2 et davantage de jobs », voilà les trois ambitions de Tinne Van der Straeten. Un coup d’accélérateur semble être en cours.

Une décision venant des constructeurs plutôt que des pays ?

La bascule viendra peut-être du côté politique et d’une décision uniformisée au niveau européen. Mais en attendant, certains constructeurs ont déjà fait le choix d’arrêter la production de voitures équipées de moteurs thermiques. Ils ont eux-mêmes décidé du calendrier de conversion de leur gamme à l’électrique. C’est le cas par exemple avec la marque française Alpine. La gamme va se composer de trois voitures : une citadine, un coupé pour prendre la relève de l’A110 et enfin un SUV. Tous auront le droit à une motorisation électrique intégralement. Même décision chez les Anglais avec Bentley ou Jaguar, sans oublier Volvo. D’autres constructeurs devraient annoncer leurs feuilles de route vers l’électrique sous peu. Vous pouvez retrouver tout le détail avec la liste des constructeurs qui vont passer au 100 % électrique.

Pour rappel, la Grande-Bretagne a avancé 2030 comme date de fin des moteurs thermiques. De l’autre côté de l’Atlantique, le Québec vise lui 2035. Pas de date connue pour la France à ce jour.

 

Partager l'article

8 commentaires pour “Les moteurs thermiques bientôt bannis en Belgique ?

  1. Très bien, mais…………Capacité des batteries et bornes de recharge ? Quid des voyages au delà des 500 km et quid du recyclage des batteries hyper polluantes ? Malus également pour les métaux et terres rares utilisées dans ces véhicules. L’avenir ne serait il pas un peu plus aux Hybrides avec une amélioration des émissions des moteurs thermiques utilisés ?

  2. Encore un diktat de citadins qui ont du mal à respirer dans leurs cités où on ne produit pas d’électricité. Je serai d’accord sur le principe quand les éoliennes et les centrales nucléaires seront en ville. J’en ai un peu marre d’entendre ces bobos réclamer de l’électricité sans en produire. Et puis le recyclage des véhicules électriques, ce n’est pas zéro défaut, à moins de ne pas stocker d’énergie et de la produire en pédalant. Quelle voiture électrique est capable de tracter une remorque ou un caravane sur un long parcours ? Et à quel prix ? Pour moi, c’est une lubie de riche qui a les moyens de ses folies mais laisse les moins nantis sur le bord de la route. Améliorons déjà les transports en commun avant de condamner les pauvres à la marche à pied…

  3. Nous allons droit dans le mur avec une fausse bonne idée, qui fait fi du véritable bilan carbone du ‘tout électrique’ : métaux rares, en grande majorité provenant d’Asie, sans oublier le recyclage des batteries !
    Et avec tout cela, il est question de fermer les centrales nucléaires, majoritairement productrices d’électricité, pour être remplacer par quelles énergies : le charbon peut être, comme en Allemagne ? énergie si peu polluante ! ? ! ?
    On brasse vraiment du vent.

  4. Et la démagogie s’emballe. On va acheter un âne (qui pête!!) avec une carriole.
    L’ Europe est dans la folie généralisée pour pondre des interdictions & règlements en tout genre….
    On sera encore les champions du monde, mais plus de travail pour des millions d’habitants… Affligeant ce futur .

  5. Et les chômeurs engendrés par ces décisions stupides, ils seront passés à la chaise électrique pour les éliminer?
    Et le surcroît d’électricité à produire pour tous ces engins à piles on l obtiendra par l’opération du saint esprit. A moins qu’on mette tous les écolos bobos sur des vélos pour alimenter de grosses génératrices.
    A bonne entendeur…

  6. Quand on voit que la Belgique souhaite aussi fermer les centrales nucléaires et installer des éoliennes installer et des centrales gaz émettants des millions de tonnes de co2 par an pour compenser… dans parler du coup de construction et démantèlement….
    Vive la bêtise humaine !

    1. Dans ces commentaires, nous avons droit à tous les poncifs anti-voiture électrique possible, à croire que tous les lobbyistes sont venus déverser leur propagande ici.
      Désolé de vous contredire, mais les batteries seront recyclées, car il y a un intérêt économique a le faire.
      Quand au bilan carbone de la voiture électrique, quel que soit le mode de production de l’électrifié, la voiture thermique perd toujours.
      Essayez de conduire une voiture électrique autre qu’une Zoé, vous verrez votre thermique d’un autre œil, ringardisée la vieille caisse.
      À part le manque de bornes rapides en France, il n’y a pas de raison d’acheter une thermique, je roule à 2€ les 100 km même avec 40% de taxe sur l’électricité et vous ?

      1. La vérité n’est de toute façon pas dans une seule et unique énergie.
        Une voiture électrique est certes très agréable à conduire mais son bilan écologique est loin très loin d’être merveilleux. Personnellement j’adore conduite une tesla mais j’adore aussi un bon gros moteur thermique avec du couple et de la puissance …..
        La voiture hybride est une absurdité énorme. Avoir en permanence une voiture qui pèse 300 à 400 kg de plus que son équivalent thermique. Un bonheur de consommation sur route et autoroute…demandez à tout ceux qui en ont… tout ça pour effectuer quelques malheureux kms en tout électrique que l’on aurait pu faire en vélo ou autre…
        On n’est pas au bout de nos peines avec toutes ses têtes bien pensantes qui n’y connaissent rien et surtout qui n’aiment pas les voitures ! Et le plaisir dans tout ça ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut