Alliance eFuel
Crédit Photo : MAZDA

Mazda rejoint l’Alliance eFuel

De tous les constructeurs, Mazda est le tout premier à rejoindre l’Alliance eFuel. Il s’agit d’une organisation qui rassemble des organisations et des acteurs qui soutiennent l’objectif de mise en place et de promotion des e-carburants (carburants ou carburants écologiques) et de l’hydrogène. Le constructeur japonais fait figure de pionnier en rejoignant ce mouvement.

Le développement des carburants neutres en CO2

Il n’y a pas que les voitures électriques qui peuvent constituer l’avenir de l’automobile. C’est ce constat qui permet à la fondation de l’Alliance eFuel et à ses membres de porter une autre voix : « dans le monde, plus de 1,3 milliard de véhicules sont actuellement propulsés par des moteurs à combustion conventionnels. En outre, on compte environ 22 000 avions et 50 000 bateaux dans le monde pour lesquels aucune alternative n’est en vue” peut-on lire sur le site de l’organisme. “Ces flottes existantes continueront à constituer la base de la mobilité dans les décennies à venir. Tant cette flotte que son volume de trafic continuent à croître dans le monde entier. Pour faire face à cette réalité de manière durable, la solution pour la protection du climat consiste donc à utiliser des carburants neutres ».

Les carburants neutres en carbone apparaissent comme une alternative pour continuer à utiliser les technologies en place (moteur à combustion) et ainsi accompagner la transition énergétique devenue incontournable. Mazda l’a compris. D’autres constructeurs sont-ils proches de rejoindre ce mouvement ?

Mazda, pionnier des e-carburants

En confirmant son arrivée au sein de l’Alliance eFuel, Mazda veut s’inscrire dans la durée et affirmer son positionnement de constructeur responsable. En effet, cette alliance a pour principal objectif de « faire des e-fuels (e-carburants) neutres en CO2 et de l’hydrogène des solutions crédibles et réalistes pour contribuer à la réduction des émissions dans le secteur des transports ». Alors, au-delà des effets d’annonce et des mesures concrètes prises pour rendre la gamme plus vertueuse, rejoindre les autres membres de l’alliance est à voir comme un mouvement « stratégique », une prise de position presque politique.

« En tant qu’industriels, nous nous devons de réduire autant que possible les émissions. Et pour ce faire, nous ne devons négliger aucune des solutions à notre disposition confie Wojciech Halarewicz, Vice-Président Communications et Affaires publiques chez Mazda Motor Europe GmbH. Tous les secteurs d’activité et industries doivent jouer leur rôle et, avant tout, l’opportunité doit leur être donnée de partager leurs solutions positives pour atteindre les objectifs climatiques ».

En devenant membre, Mazda « soutient la mise en place d’un mécanisme prenant en compte la contribution des carburants renouvelables et à faible intensité de carbone dans la réduction des émissions des véhicules particuliers ».

 

Partager l'article

Un commentaire pour “Mazda rejoint l’Alliance eFuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut