TOYOTA - C4 vs C-HR
Crédit Photo : CITROEN COMMUNICATION

Citroën C4 2020 ou Toyota C-HR : le comparatif des berlines

Dans le monde des berlines compactes, la nouvelle Citroën C4 (troisième génération) joue la carte du décalage. Avec son style propre et une volonté de se démarquer des autres concurrentes du marché, elle espère trouver sa singularité. Voilà qui n’est pas sans nous rappeler l’esprit qui guide la Toyota C-HR. Une occasion toute trouvée pour les opposer.

Entre berline compacte et SUV, pourquoi choisir ?

Est-il nécessaire pour parvenir à un succès commercial de proposer un concept bien tranché, clairement identifié à un segment ? Citroën et Toyota croient au contraire en l’originalité. C’est ainsi qu’est née la C4 III, pour « rompre avec la monotonie ambiante de ce marché très normé » comme l’explique Marc Pinson, responsable design du projet. Citroën veut positionner cette C4 comme une berline, concurrente atypique face aux Peugeot 308, Renault Mégane et autres Ford Focus. Mais avec son profil intriguant (la ligne de pavillon est fuyante pour se terminer sur une lunette très inclinée), sa hauteur de caisse et son look qui tend sur le SUV, on comprend que ce positionnement est purement marketing. En réalité, cette C4 boxe face aux SUV urbains. On reconnaît des airs de C5 Aircross, clairement marqué SUV dans la gamme.

Le C-HR aussi ne fait pas de choix. Il est aussi SUV que coupé, aussi berline que compacte. La C4 – comme le C-HR – mesure 4,36 m de longueur pour 1,80 m de largeur. Des concurrents très, très proches.

Une vie à bord (un peu) sacrifiée

Chez Toyota comme chez Citroën, la vie à bord n’est pas le point fort. À vouloir afficher un profil coupé ou à jouer avec les lignes des SUV urbains, on perd bien entendu de l’espace à l’arrière. Les passagers qui occuperont ces places ne seront pas les mieux lotis, mais auront le droit à un confort proche de celui d’une berline avec la marque aux chevrons. On y retrouve en effet une ventilation centrale et une très belle luminosité, deux éléments qui manquent chez Toyota.

Du côté de l’équipement et des aides à la conduite, le duel est intense et les deux concurrentes très proches. On retrouve une grande similarité entre les deux voitures avec, de manière non-exhaustive, le régulateur de vitesse adaptatif, l’aide active au maintien dans la voie, la gestion automatique des feux, la reconnaissance des panneaux de signalisation, les détecteurs d’angle mort, l’aide au démarrage en côte, l’accès et le démarrage mains-libres ou encore la compatibilité Apple CarPlay et Android Auto.

Des motorisations très différentes

Chez Toyota, on mise depuis plus d’une décennie sur l’hybride. Alors, le C-HR reçoit un moteur essence hybride proposé en 122 ou 184 chevaux.

Chez Citroën, l’approche est plus conservatrice avec de l’essence, du diesel et, surprise, une version 100 % électrique avec le moteur 100 kW (136 ch) alimenté par une batterie de 50 kWh offrant une autonomie de 350 km. Un ensemble déjà connu chez PSA. Un système hybride léger avec une boîte à double embrayage électrifiée arrivera ensuite chez Citroën.

En ce qui concerne les tarifs, la C4 est plus abordable que le C-HR (entre 30 200 et 39 200 €), qui vise les SUV. Il faut s‘attendre à une entrée de gamme à moins de 30 000 €. Mais la très intéressante version électrique sera positionnée plus haut, au-delà des 35 000 €.

Partager l'article

3 commentaires pour “Citroën C4 2020 ou Toyota C-HR : le comparatif des berlines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut